Le sac vert (29.10.2008)

 

Je prends le sac vert.

Il restera là quelques heures près de la porte d’entrée et se remplira dans la matinée.

 

Quelques revues et quotidiens non lus dans la semaine,  quatre ou cinq chargeurs, deux mini trousses de toilette,  une boîte de magnésium, un bocal vide, le dernier dossier de presse de l’expo à voir ou déjà vue,  le sel ou un paquet de pâte marqué sur le petit papier de la dernière fois « ne pas oublier », et encore un crayon de bois, un carnet, le reste du pain, une lampe frontale…

 

Finalement il s’est bien rempli le sac vert, d’une liste à la Prévert.

Le reste est déjà là-bas, quelques habits et quelques provisions.

Et puis là-bas, nous ferons « marcher » d’autres commerces, ceux dit de proximité.

 

Allez, début d’après-midi, nous sommes partis. La plaine du Var, la « 202 » jusqu’à Annot et bientôt, le petit clocher qui pointe le bout de son nez.

 

Ha, j’oubliais, sur le sac vert chargé de  remplacer celui qui pourrissait la nature (tout en maintenant celle  du marketing  des grandes enseignes), il y a écrit :

 

Agir aujourd’hui pour mieux vivre demain.

 

J’applique, et tant pis si j’ai détourné l’objet. Sur la route qui quitte la ville, nos regards  amusés glissent sur le parking bondé de l’hyper. Allez, roule petite voiture, un peu plus loin nous pourrons chantonner…

 

Que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer … 

 

 

Méailles-PhotosLP-2008.jpg
 Le clocher de Méailles derrière les feuilles d'automne
PhotosLP 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (18) | 00:10 |  Facebook |  Imprimer |