Poétique de la rêverie (13.05.2006)

 

Cette note, 

Toi        Moi       Nous

 

 

medium_reveries_sur_l_eau.3.jpg

 

" C'est à l'animus qu'appartiennent les projets et les soucis, deux manières de ne pas être présent à soi-même. A l'anima appartient la rêverie qui vit le présent des heureuses images. Dans les heures heureuses, nous connaissons une rêverie qui se nourrit d'elle-même, qui s'entretient comme la vie s'entretient. Les images tranquilles, dons de cette grande insouciance qui est l'essence du féminin, se soutiennent, s'équilibrent dans la paix de l'anima… La rêverie pure, comblée d'images est une manifestation de l'anima… En tous cas, c'est dans le royaume des images que, philosophe songeur, nous cherchons les bienfaits de l'anima. Les images de l'eau donne à tout rêveur des ivresses de féminité… mais le philosophe au travail, dans la clarté lumineuse du jour, suit les chemins que dessine l'animus : je ne suis pas le même homme selon que je lis un livre d'idées où l'animus se doit d'être vigilant, tout prêt à la critique, à la riposte, ou bien si je lis un livre de poète où les images doivent être reçues dans une sorte d'accueil transcendantal des dons "

Gaston Bachelard, Poétique de la rêverie

 

 

Anima

Archétype de l’inconscient collectif qui symbolise la partie féminine inconsciente de l’homme.

Animus

Archétype de l’inconscient collectif qui représente la partie masculine de la femme.

| Lien permanent | Commentaires (7) | 16:05 |  Facebook |  Imprimer |