Cet air d’avant printemps (21.02.2017)

 

Tulipier_PhotosLP Fallot.jpg



C’est à peine perceptible.
Cela ressemble à une senteur discrète et indéfinissable.
C’est un chant, un peu plus pressant, un gazouillis
d’entre jour et nuit.

C’est le festival des couleurs annonciatrices…jaune du mimosa
ou rose du tulipier.

C’est le bleu dans ses variantes et le vent qui se fait brise.
Ce sont ces minutes d’un peu plus de l’astre éclairant.

C’est intime cette histoire, elle ne défraye pas les chroniques.

Chacun peut se l’approprier dès le mois de février.
Comme bon lui semble et se laisser un peu porter.
C’est à peine perceptible; ce sont des moments,
de ceux où l’humain reprend espoir.


Texte et Photo Louis-Paul Fallot, 21 février 2017

| Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tulipier, cros de cagnes, avant printemps | 16:36 |  Facebook |  Imprimer |