Lartigue au TPI ou une exposition particulière (19.08.2016)

exposition,photo,tpi nice,jacques henri lartigue
Théâtre de la Photographie et de l’Image Charles Nègre 
Photographie Louis-Paul Fallot, août 2016 

 

L’exposition « Un monde flottant » au Théâtre de la Photographie et de l’Image Charles Nègre, consacrée cet été à l’œuvre de Jacques Henri Lartigue, présente plusieurs particularités.

 

La première est qu’elle n’a jamais été présentée en France. "L’exposition, dont le commissariat est assuré par Martine d’Astier, Marie-France Bouhours et Florian Rodari, a été produite et réalisée par la Fondation La Caixa en collaboration avec la Donation Jacques Henri Lartigue. (1)

"Jacques Henri Lartigue est né à Courbevoie le 13 juin 1894.  Il meurt à Nice le 12 septembre 1986. Peintre et photographe, il devient célèbre grâce à ses clichés évoquant sa vie familiale et la société mondaine de la Belle Epoque et considéré au XXe siècle comme un génie du noir et blanc. (…) Cette exposition met en lumière le thème de l’instant qui passe, de la brièveté du bonheur et de la fragilité de la vie. Elle montre que l’art du photographe est autant l’évocation du bonheur qu’un combat de tous les instants contre la pesanteur et la mort."
Extrait de la présentation sur le site tpi-nice.org




exposition,photo,tpi nice,jacques henri lartigue
Suzanne Lenglen Nice, mai 1921 -  Exposition "Un monde flottant", TPI Nice
Photographie Jacques Henri Lartigue © Ministère de la Culture-France / AAJHL



exposition,photo,tpi nice,jacques henri lartigue
Exposition "Un monde flottant" JH Lartigue
Photo LP Fallot, TPI Nice, août 2016



Ensuite parce que le film Jacques Henri Lartigue, « Le siècle en positif »  de Philippe Kohly, d’une durée  de 56 minutes que l’on peut voir à cette occasion (3 séances par jour)  est remarquable. Un extrait de la fiche de présentation du film sur le site www.film-documentaire.fr/:

"En 1910, terrifié à l'idée que les instants de bonheur et d'émerveillement qui s'offrent à lui ne disparaissent, un petit garçon de sept ans entreprend de les fixer à jamais. C'est cette obsession d'enfant qui va justifier la quête de toute une vie d'homme. Jusqu'à l'âge de 92 ans, Jacques-Henri Lartigue prendra plus de 150 000 photographies, écrira 50 000 pages de journal intime et peindra des centaines de tableaux avec le même acharnement chevillé au corps. C'est à une traversée du siècle romanesque et impertinente que ce film nous convie. Documents exceptionnels, miroir des plus beaux sites, des plus belles femmes, d'une vie de rêve dans une France de rêve que dévoile la perception iconoclaste et intime de l'un des plus grands photographes de notre temps. "


exposition,photo,tpi nice,jacques henri lartigue
Théâtre de la Photographie et de l’Image
Photographie Louis-Paul Fallot, août 2016

Enfin, parce que l’ambiance qui règne dans le lieu et ses différentes salles est très particulière en cet été 2016. Les gens semblent rester  dans les lieux plus qu’à l’accoutumé et discutent dans un mélange de tristesse et d’incompréhension.



"Le Théâtre de la Photographie et de l’Image est situé dans l’ancien Théâtre de l'Artistique, au cœur de la ville de Nice. Cet espace qui a conservé le charme et le raffinement de la Belle Epoque a été affecté en 1999 à la mission de promotion et diffusion de l’art photographique et de l’image. Six salles offrent leurs murs à toutes les tendances, allant du photo-journalisme à la photo plasticienne, de photographie du XIXème aux techniques numériques actuelles. "(Extrait du site tpi-nice.org)"



exposition,photo,tpi nice,jacques henri lartigue
Médaillon et décor muraux du TPI de Nice
Photo Louis-Paul Fallot, août 2016

 

Cette exposition au Théâtre de la Photographie et de l’Image Charles Nègre  serait donc la dernière  en ce lieu!   Il semble hélas bien que oui car , malgré les 5500 signatures (à la mi-juin) de la pétition apolitique (2) et à l’initiative d’un photographe de la région, Olivier Remualdo  et les nombreuses prises de position (3)  en faveur de son maintien au 27 boulevard Dubouchage,  la municipalité maintient son projet de déménagement.  Je ne serais  pas le seul à beaucoup regretter ce lieu où j’ai pu voir tant de belles expositions (4) dans un cadre -sans jeu de mot- qui se prête si bien à mettre en valeur l’art de la photographie.


Notes:
(1) En 1979, Jacques Henri Lartigue fait don à l'Etat français de l'intégralité de son œuvre photographique et confie à l'Association des Amis de Jacques Henri Lartigue, dite Donation Jacques Henri Lartigue, le soin de conserver, mettre en valeur, et de diffuser cette œuvre. peut-on lire sur le site de la Donation Jacques Henri Lartigue
(2) « Pétition : Plus de 5.500 signatures pour dire Non au déménagement du Théâtre de la Photographie et de l’image de Nice ». Communiqué de presse du 16/06/16 sur le Blog TPI NICE 
(3) Une des prises de positions "Il faut sauver le Théâtre de la Photographie et de l’Image de Nice" sur le site L’Oeil de la Photographie
(4) Sur mon blogue PhotosLP (que je tiens plus à jour), vous pourrez trouver des Notes sur quelques unes de ces expositions et aussi un billet sur un moment  très particulier pour moi avec la  rencontre au TPI avec Marie-Laure de Decker lors de son exposition « Vivre pour voir »

 

| Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : exposition, photo, tpi nice, jacques henri lartigue | 19:27 |  Facebook |  Imprimer |