Un livre d'actualité (18.02.2009)

Palais de l'Elysées-PhotosLP.JPG
Palais de L'Elysée
PhotosLP

 

 

 

Ce qui est nouveau, (...), est l’omniprésence, dans les arguments justifiant telle ou telle décision, des raisonnements économiques. Il ne s’agit pas seulement d’arrondir son bas de laine, mais d’insérer l’essentiel de son existence dans le processus de la concurrence, de la compétition,  où les maîtres mots sont rentabilité et victoire du meilleur.

L’objectif affiché est de devenir un « gagnant », comme si un gagnant n’était pas, par définition, un producteur de perdants. En nous présentant cette attitude de combat permanent de chacun contre l’autre, comme une conséquence nécessaire de la « lutte pour la vie » qui s’impose à tous les êtres vivants, les économistes ont enfermé les hommes d’aujourd’hui dans une logique aboutissant à l’échec final de tous.

Albert Jacquard 

 

En ce jour de « table ronde » au sommet de l’Etat sur « La crise », des évènements sociaux aux Antilles et à la veille de la journée de mobilisation des étudiants et  personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, j’ai trouvé que ce passage *d’un livre publié en 1995 - (...) dans la société de cette fin de siècle - n’avait  pas pris une ride.

D’ailleurs, cette réflexion vaut pour tout ce livre,   3,80 euros en Livre de Poche. A lire ou relire.

 

 

  

J'accuse...Albert .Jacquard.jpg

*Page 70,

J’accuse l’économie triomphante

Albert Jacquard

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (25) | 07:20 |  Facebook |  Imprimer |