Les maquisards des cimes (28.01.2018)

 

Beuil_couv_Photo LP Fallot.jpg



C’est la photo choisie pour "Les maquisards des cimes", le nouveau roman de mon ami Ernest Di Gregorio; je suis heureux d’en illustrer la couverture. (1)
C’est à sa demande et en accord avec l’éditeur que j’ai réalisé une série de photos sur les lieux de l’histoire dans les Alpes-Maritimes.(2) Une histoire qui rejoint la grande Histoire, car si le livre d’Ernest se déroule dans le Sud, en 1943, la Résistance s’organise partout sur le territoire national comme écrit en 4ème de couverture et un roman l’évoquant - avec référence à des faits historiques - ne pouvait que me toucher à titre personnel.(3)

les maquisards des cimes,ernest di grégorio,édition baie des anges,roman,résistance,montagne,photographie,couverture,beuil,dédicace,st pierre d’arènes



L’histoire se déroule dans les années 40, la France est occupée par l’Allemagne et les départements frontaliers des Savoie aux Alpes-Maritimes sont placés sous occupation italienne. François retrouve à Valberg son ami Marco, comme lui guide au Club Alpin Français. Tous deux partagent leur amour de la montagne avec Marie, la sœur de François et Sarah, une juive polonaise réfugiée à Beuil.

 

DSC_0014_LP Fallot.jpg



Un extrait du livre, page 60:

-  Nous avons été accueillies avec un véritable élan de générosité de la part des villageois. Tu te rends compte Sarah, ils sont seulement 350 habitants et ils cachent plus d’une centaine de juifs ! Quelle solidarité envers notre peuple, quel humanisme et quel courage aussi surtout. Nous ne sommes occupés ni par les allemands, ni par les italiens certes, mais la Gestapo monte quand même régulièrement pour faire des contrôles ou des enquêtes. Tu devrais faire attention à toi ma petite. Tu prends beaucoup de risques, alors que tu pourrais passer des jours paisibles dans ce havre de paix. Je me fais du souci pour toi. Cette guerre va bientôt se terminer. Elle m’a pris mon mari, je ne veux pas qu’elle me prenne ma fille, comprends-le !
  Sarah poussa un profond soupir. Ce n’était pas la première fois que sa mère s’inquiétait pour elle et lui reprochait ses activités au sein de la Résistance. Elle comprenait d’autant plus ses inquiétudes, que son père militant de la première heure dans la plus importante organisation de Résistance polonaise, « l’Arma Krajowa », l’armée intérieure, avait été fusillé comme 140 autres polonais, en représailles à sa participation à l’exécution du SS Franz Kutschera, chef de la police du Reich à Varsovie. La mère et la fille avaient pu fuir leur pays grâce aux relations militaires franco-polonaises et avaient trouvé refuge à Beuil.

Résistance_Beuil_Photo LP Fallot.jpg

 

On retrouve donc dans ce livre les thèmes chers à Ernest. Alors qu’il était jeune lycéen, il avait déjà obtenu un prix de concours de nouvelle sur la Résistance, période qu’il relate depuis dans plusieurs de ses romans. Et l’écrivain des "romans de montagne" de la collection dédiée des éditions Baie des Anges aime aussi gravir quelques sommets avec son association de randonnée dont il est président ! (4)

Dédicace Ernest_Photo LP Fallot.jpg

 

Le livre vient de sortir, merci à Ernest pour sa première et belle dédicace lors de la présentation - et qui était aussi une 1ère - de son nouveau livre à St Pierre d’Arènes. Je me permets d’en recopier juste une phrase "Ce roman de guerre, de haine et d’amour sur fond de montagne qui apaise tous les tourments ".

 

les maquisards des cimes,ernest di grégorio,édition baie des anges,roman,résistance,montagne,photographie,couverture,beuil,dédicace,st pierre d’arènes




(1) Voir aussi mes Notes Les Anges de la Madone et Les Loups du Mercantour


(2) Le titre complet du roman d’Ernest Di Grégorio est "Les maquisards des cimes de Canjuers à Beuil – Valberg " et paraît dans la collection Roman du Sud de la maison d’édition Baie des Anges, ISBN N°978-2-37640-017-2


(3)
Résistant, ce mot est intimement lié à l’histoire de ma famille, en Bretagne dans le maquis de Locminé : Parmi les torturés puis fusillés à Penthièvre, mon grand-père Léon Fallot.
Lire mes Notes Mon grand-père Léon Fallot et Le Fort a livré son horrible secret


(4) ASPTT Rando de Draguignan


Illustrations de cette Note:
Photographies Louis-Paul Fallot, Beuil, (novembre 2017) et St Pierre d'Arène à Nice (janvier 2018), photo noir & blanc, Péone (novembre 2017)
Couverture du roman (C) maison édition Baie des Anges, photo Louis-Paul Fallot


| Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : les maquisards des cimes, ernest di grégorio, édition baie des anges, roman, résistance, montagne, photographie, couverture, beuil, dédicace, st pierre d’arène | 20:16 |  Facebook |  Imprimer |