Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.08.2018

Réflexions autour d’une photo

Après  ce que j'ai nommé L’Ame d’une photo , une autre prise de vue troublante  - mais sans aucune retouche ni montage - a été publiée sur le blogue du "Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle". Je suis heureux de lui en avoir donné la primeur de publication car ses textes et les commentaires de ses lecteurs sont toujours pour moi source d’enrichissement, d’émotion et de découvertes ; aussi un bel exemple de ce que les blogues peuvent permettre en partages.  Je publie à mon tour cette photo mais je vous laisse découvrir cette publication, son titre et  texte et leurs riches commentaires sur le blogue d'Ariaga. Je recopie ici mes quelques mots déposés à mon tour,  réflexions autour d’une photo insolite certes mais aussi mystère et peut-être une certaine spiritualité photographique…

 

marais_P8090074.jpg




Merci Ariaga d’avoir choisi cette photo. Plusieurs commentaires évoquent le photographe mais ce dernier obtiendra une telle image selon tellement de critères (choix de l’objectif, focale, vitesse, lumière bien sûr…) qu’il ne visualisera à son tour le résultat qu’une fois le cliché pris. Parfois déçu, des fois étonné, voire troublé et il aura pris "cette capture " (ici d’eau) également en fonction de son état d’esprit du moment. C’est peut-être là que réside le mystère ? L’attirance d’un lieu à un moment donné, pour ne pas parler de spiritualité photographique.
Puis en la publiant, il laisse à chacun la visibilité et l’interprétation qui sera la sienne.
Dans mon cas et avec ce genre d’image, c’est avec plaisir que je le fais et suis récompensé du partage par les mots et poésies que j’y découvre dans vos écrits.
L.P

 

28.01.2018

Les maquisards des cimes

 

Beuil_couv_Photo LP Fallot.jpg



C’est la photo choisie pour "Les maquisards des cimes", le nouveau roman de mon ami Ernest Di Gregorio; je suis heureux d’en illustrer la couverture. (1)
C’est à sa demande et en accord avec l’éditeur que j’ai réalisé une série de photos sur les lieux de l’histoire dans les Alpes-Maritimes.(2) Une histoire qui rejoint la grande Histoire, car si le livre d’Ernest se déroule dans le Sud, en 1943, la Résistance s’organise partout sur le territoire national comme écrit en 4ème de couverture et un roman l’évoquant - avec référence à des faits historiques - ne pouvait que me toucher à titre personnel.(3)

Lire la suite