Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.05.2016

Tourner les mai (Les fêtes de printemps)

 

mai,cimiez,fêtes,printemps,nice la belle,st roch,gigi de nissa



Je vous avais présenté sur ce blogue « Les fêtes de printemps » qui commencent par le Festin des cougourdons. Les fêtes des mai sont ensuite célébrées dans de nombreuses communes comme Cagnes ou Menton mais ce sont à Nice qu’elles durent le plus longtemps, célébrées chaque dimanche (et il y en a cinq cette année) dans les jardins des arènes de Cimiez et aussi dans les quartiers niçois.

Lire la suite

13.05.2016

Un superbe numéro de Reporters sans Frontières (Sebastião Salgado)

Sebastião Salgado s’est imposé depuis plus de trente ans comme un artiste engagé, humaniste,
dont le travail minutieux incarne le pouvoir qu’a la photographie de changer notre regard sur le monde.

Irina Bokova, extrait du texte "L’humanisme en noir et blanc" à lire  
dans l'album "100 photos de Sebastião Salgado pour la liberté de la presse ".



Îles Sandwich, 2009 © Sebastião Salgado.jpg
Îles Sandwich, 2009 © Sebastião Salgado
Cette île avec son volcan actif abrite quelques 750 000 couples de manchots à jugulaire.

Lire la suite

06.05.2016

Au-delà du cliché



A l'envers-PhotosLP Fallot.jpg

Au-delà du cliché

Je tourne, je vire,
je prends route et ruelle
à l’envers de l’habitude…

Je vois différemment,
je pense autrement,
je cherche, je découvre !
Des lieux mille fois vus
deviennent
la première fois de mon regard.

J’ai de la chance, le temps,
la saison, l’instant
sont de précieux alliés.
Et l’ombre et la lumière
se chargent du décor.

Je parle de quoi au juste,
sinon de photographie
mais n’est-ce pas ma quête de vie,
aussi ?




Texte et photo Louis-Paul Fallot, le 27 avril 2016 à 11h

01.05.2016

Le carrousel et la mémoire ouvrière


un blog revisité,10 ans,anniversaire de ce blog,nantes,chantier naval,1er mai


Le muguet vient surtout de la région nantaise mais le 1er mai c’est surtout cela : « la lutte pour la dignité ». Aujourd’hui, près du carrousel sur l’île de Nantes – là où il y avait les chantiers navals - les enfants courent sur la grande cale et les gens passent devant  cette plaque  mais peu s’y arrêtent pour lire la mémoire ouvrière. C’est aussi  la mienne et j’ai baigné depuis mon enfance dans les 1er mai  populaires. A Nantes qui était alors la ville des chantiers de construction navale...manif et muguet, tel était le 1er mai.

Lire la suite