20.02.2014

Elections municipales : Quelle équipe pour ma ville ?

 

Cagnes- élections municipales-1.jpg
Cagnes sur Mer, vues du haut du haut du château, 2013
Montage et photographies Louis-Paul Fallot



Ainsi donc, nous allons voter. Pour une élection pas comme les autres, une élection de proximité !  Elire un ou une maire, c’est en effet décider de ce que nous voulons –souhaitons du moins – pour notre quotidien à venir. Ce n’est pas rien et c’est du concret.  Car en France, le maire, c’est à la fois  le représentant de ce qui se passe  au plus haut - l’Etat -  et au plus près –la commune. (1)

Pas de maire sans conseil municipal et pour commencer, il convient  je pense de saluer les " sortants"   qui ont durant 6 ans géré les  affaires de la commune et de remercier plus particulièrement ceux d’entres eux qui cette fois ne sollicitent  pas un autre mandat.

Nous allons donc devoir choisir une nouvelle équipe qui élira le maire. C’est le premier point que je vais regarder attentivement  en  regardant de près les listes en présence: Le nom bien sûr de la " tête  de liste" , qui brigue la fonction de premier magistrat et qui pour moi doit être  à la fois   leader et animateur, visionnaire et gestionnaire,  femme ou homme de dossier et de terrain. Aussi  les noms qui suivent sur la liste et  qui s’ils sont élus deviendront les premiers adjoints et seront  aux principales délégations. Puis le reste de l’équipe. Est-elle cohérente ? Tous ces gens peuvent-ils vraiment  travailler ensemble ?  Sont-ils unis autour d’une même vision pour leur ville ? C’est l’acte un de mon information de citoyen. Je serais attentif ensuite aux choix proposés pour ma ville par les candidats et qui guideront le mien, au moment de déposer mon vote dans l'urne.
 

(1) Démocratie locale, à lire  sur vie publique.fr Quelles sont les fonctions d’un maire ?

 

12.02.2014

Pêcheur




cros de cagnes,pêcheur,photo,mercredi,amis




Pêcheur_PhotosLP Fallot (5).JPG



Un jour, finir pêcheur,

Que personne s'en souvienne,
L'écrive ou le dise,
Vider sa valise
Et brûler les journaux,
Les tapis, les photos,
Sans rien vouloir apprendre
Pour que les enfants sachent
Qu'on va quelque part
Quand on oublie tout,
Qu'on oublie les coups,
Qu'on déplie, qu'on secoue,
Que la folie s'attrape,
Qu'on déchire la nappe,
Maladie tout à coup
Que tu portes à ton cou
Comme un collier de fleurs,
De larmes et de couleurs.
Un jour, finir pêcheur,
Mollusque divin,
Peau de parchemin.

Gérard Manset (Extrait de Finir Pêcheur)

 

 

 

 

 
Pour plein de raisons, je voulais me rendre au Cros ce matin. J’y ai rencontré ce pêcheur qui réparait ses filets ;  je l’ai observé un moment avant de lui demander l’autorisation de prendre quelques photos. Il a dit oui et continué à travailler, sans beaucoup parler, juste répondre poliment à quelques questions.

Je le comprends et sans doute il y a encore quelques temps, je l’aurais remercié sans autre forme de partage. Aujourd’hui, j’ai parlé, évoqué ma famille, celle des pêcheurs de Douarnenez. Je lui ai dit que j’aimais venir ici, parce qu’il y avait ce port et eux les pêcheurs, eux qui me rappellent ceux de ma ville natale et dont  je ne lasse jamais d’entendre les histoires  par ma Maman.

 

cros de cagnes,pêcheur,photo,mercredi,amis

 

J’ai quitté le port et suis entré dans l’église, celle des pêcheurs, face à la mer. Lieu de calme, croyant ou non ;  j’avais à parler aussi  mais en silence.


Pêcheur_PhotosLP Fallot (2).JPG



Ensuite, j’ai marché le long du bord de mer,  apaisé. Beaucoup de choses se mêlent en moi  en ce lieu du Cros de Cagnes : Des choses d’amour, de joies et aussi de souffrance,  d’une souffrance que l’on ne peut nommer. Des choses d’hier et d’aujourd’hui, des pensées personnelles et interpersonnelles. 

Ce billet est dédié.

Pêcheur_PhotosLP Fallot (1).JPG



 Photographies  et texte (sauf italique) Louis-Paul Fallot  le 11 février 2014


06.02.2014

Nouons-nous (Emmanuelle Pagano)



C’est la 4ème de  couverture du livre d’Emmanuelle Pagano. Nouons-nous, quel joli titre pour ce livre reçu pour Noël (merci à ma sœur) et paru aux éditions P.O.L .

"L’amour plus des copeaux de bois, du produit pour les vitres, une clochette, du shampoing, des oiseaux, des écharpes, des appareils photos, des ponts, des cordes, un vélo, des instruments de musique, une canne à pêche, des brosses à cheveux, des fusils de chasse, des livres, des gélules, du carton, des lampes, des agates, des élastiques, une malle, des fruits, des lentilles de contact, des échantillons, des bateaux, des pansements, de la peinture, des arbres, des agendas, un mouchoir en tissu, du liquide vaisselle, des box, du scotch, des ballons, du savon, des soldes, une mouillette, des connexions internet, des marées, des archives, des paquets cadeaux, une pince à épiler, du mica, des mains courantes, des trams, un faon, des maquettes, un vaporisateur d’eau, des cours de médecine, des montres, des coussins brodés, des plumes, des clés, un chat, du sel, des écorces, des poupées, une émeraude, des avions, un foulard, des fleurs, des manèges, des téléphones, des crayons de couleurs, des boîtes aux lettres, une fève, des tatouages, des télés, des cartes, des miroirs, un kit de couture, des mathématiques, des chaussures, des poissons, des valises, des jeux de société, un éboulis de pierre, des bouchons auriculaires, des carnets, des bocaux en verre, des calendriers, des pantins, une table de mixage, des grains de sable, du yoga, des poids en laiton, des éclairages automatiques, un aspirateur, des trains, des fagots, des éoliennes, des insectes, et une pelote de fil."

 

Lire la suite

01.02.2014

Février

 

Février-PhotosLP Fallot.jpg

Affichage - Photographie Louis-Paul Fallot



Février,
Les jours vont s’allonger, sensiblement, visiblement.
Février,
Comme chaque mois, il va se passer des choses, ici et maintenant, chez moi, chez vous, et partout.
Février,
Il y a des « chantiers » en cours ou à venir, les miens, les vôtres, ceux du monde.
Février,
Comme chaque mois, ses rendez-vous - pas forcément incontournables -  les crêpes et la saint valentin, le carnaval  et  cette année les campagnes électorales…
Février,
Cette année, je ne verrais pas l’amandier, coupé hélas l’an passé.
Février,
Il y aura le mimosa, le mardi-gras et les aléas de l’actualité.
Février,
Est le deuxième mois de l’année, c’est ma seule certitude

 

29.01.2014

Protest song (hommage à Pete Seeger)

 

hommage à  pete seeger,bruce springsteen,joan baez,victor jara,greame allwrigt

Pete Seeger et Bruce Springsteen à Washington lors du concert donné
pour la cérémonie d'inauguration de Barack Obama, le 18 janvier 2009
  Photo Justin Sullivan. AFP – (Source Libération.fr)

  

Le vieux monsieur a posé son bango mais ses chansons résonneront encore et encore, portées par les voix de tous ces chanteurs et chanteuses que  j’ai tant aimé, que j’aime tant encore aujourd’hui…Des voix comme des mélodies, des voix comme des cris :  les voix de celles et ceux qui n’ont pas souvent droit de paroles et  des paroles qui racontent le monde. Le vrai monde, celui des soi disant minorités, le monde du travail, le monde de l’espoir.

Lire la suite