26.09.2014

Avec dignité

Bougie-PhotosLP Fallot.jpgC’est au Festival PhotoMenton que j’ai rencontré Hervé, il y a de cela plusieurs années. Il y a des affinités, des rencontres, des amitiés qui naissent lors de ce Festival dont je rappelle qu’il permet -  au-delà d’être une belle fête de la photographie- de soutenir une cause humanitaire.  Hervé est de ces belles rencontres. Nous avons échangé et pas seulement de notre passion commune. Il restera pour moi un bel exemple et de professionnalisme dans ses activités et d’humanisme. Voilà ce que je peux (veux)  écrire. Le reste est partage privé.  

Lire la suite

Publié dans Blog | Lien permanent | Tags : hervé | 08:27 | |  Facebook |  Imprimer |

24.09.2014

Un 23 septembre

 

 

Anthem-PhotosLP Fallot.jpg

 

Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner
Oubliez vos offrandes parfaites.
Il y a une fissure en toute chose.
C'est ainsi qu'entre la lumière.  (1)

Il y a en a sur ce blogue  une série de textes  publiés les 23 septembre et cela   durant plusieurs années. Comme je l’ai écrit en introduction de la page qui les présente,   ce sont des mots  qui se veulent témoignage et espoir.  Il y a aussi ce  long billet « Bâtir notre cathédrale » et qui parle de résilience. Il y a  enfin des  écrits de mes amis  et qu’avec leur accord j’ai publié sur ce site. 

 

Lire la suite

18.09.2014

Au pied des châtaigneraies

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (8).JPG
Au pied des châtaigneraies...

 

 

 Le lieu est magnifique et… si je ne vous l’avais pas déjà présenté,

 

 Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (4).JPG

 

 

j’aurais bien écrit que nous le garderons secret !

 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (6).JPG

 

 

Lieu de départ des chemins de  balades…..

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (1).JPG

 

 

Jardin fleuri de pleine nature…..

 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (7).JPG

 

c’est aussi ici que nous admirons sans nous en lasser

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (2).JPG




les belles châtaigneraies.


 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (9).JPG





Nous y avons nos habitudes, pour un  déjeuner sur l’herbe.  

 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (3).JPG


 

Et  nous y avons même cette année ,dans la cavité d’un grès,

 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (5).JPG

.

 

...déniché notre « coin » lecture…

  

 

Vous pourrez découvrir le même lieu en automne en cliquant sur ce lien "Les chemins du Fugeret

 

 

 

Fugeret 2014-PhotosLP Fallot (10).JPG

 

Plateau du Chastel au Fugeret, septembre 2014

Photographies Louis-Paul Fallot 


haute-provence,le fugeret,châtaigneraies,chemins,été 2014



14.09.2014

Page 104...et "états d'âme"

 

Avec légèreté, la romancière brosse le portrait d’une société qui aurait tout à gagner à ne pas se couper de la terre et à prendre soin de ses anciens. Psychologies magazine (extrait de la 4ème de couverture)

 

C’est l’un de mes livres de cet été...Réjouissant en ces temps ! La photographie a été prise il y a quelques semaines dans la campagne de Kerguilloté,  à Quimiac;  là, je reviens de Haute-Provence  où nous avons aussi fait de belles rencontres dans la montagne encore verdoyante.
J'avoue avoir un peu  de mal à "poser mes valises",  à retrouver  la ville  et   mon actualité (pour ne pas évoquer celle du monde...).
Je sais que cela se nomme " états d’âme "  et  je sais aussi  que   nos états d'âme sont une porte vers l'éveil  (Christophe André).  

...Merci de vos passages et de vos commentaires.

 

 

 

Ane-PhotosLP Fallot.JPG

 

"Elle pose le plat sur la table. Il fait la grimace.
– Vous n’aimez pas les rutabagas ?
– Si, mais ce sont eux qui ne m’aiment pas.
– J’ai mis un peu de bicarbonate.
–  Ah bon, pourquoi ?
–  ça annule les effets indésirables, les ballonnements…
– Vous pensez vraiment que ça marche, ce truc-là ?
– ça fait une différence, vous verrez.
– J’espère. Elle s’amuse.
– Sinon, nous irons boire un café dehors, après le dîner. Vous serez plus tranquille. Avec de la chance, il de devrait plus pleuvoir? Ferdinand pense à Henriette. Avec elle, il ne rigolait jamais avec ça.
Après dîner, ils sont sortis. Pas à cause des rutabagas – le bicarbonate, a priori, c’est efficaces contre les gaz-, mais parce que Cornélius a réclamé bruyamment un peu d’attention. C’est un âne très indépendant, qui entre et sort quand il veut de son box, fait le tour de la ferme, passe beaucoup de temps à étudier la façon d’ouvrir les portes et les barrières, surtouts celles qui mènent aux potagers, mais, le soir venu, il veut qu’on vienne lui dire bonsoir avant de se coucher. Comme un enfant."

"Et puis, Paulette… " de   Barbara Constantine

Pages 104/105, édition Le Livre de Poche  

04.09.2014

Rêves poétiques à Paimboeuf

 

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (1).JPG
La Loire à Paimboeuf, photographies Louis-Paul Fallot, 2014



Le quai, la jetée, le phare ou encore la  cale du grand  fer à cheval  nous rappellent  le passé prestigieux de Paimboeuf, du temps où St Nazaire n’était qu’un village de pêcheurs ! C’était   l’avant-port de Nantes   et n’est-ce pas ici,  à Paimboeuf, qu’un gamin nommé Jules Verne,   rêvant d’océan et d’horizons lointains  fut "rattrapé" par son père alors qu'il s'était embarqué clandestinement, à Nantes, à bord d'un voilier transatlantique ? 

 

 

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (5).JPG

 

Et  en exergue du site Internet  de la ville de Paimboeuf, une citation du grand poète  andalou  Rafael Alberti   Il est des portes sur la mer que l'on ouvre avec des mots. 

 

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (4).JPG

D’une maison d’artiste à la façade changeante  aux poèmes des enfants flottant dans un  "jardin étoilé",   il sera beaucoup question de poésie et d’horizon lointain en ce bel après-midi de fin juillet.

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (6).JPG

 

Des récits de Loire et d’ailleurs   tout au  long du fleuve  dont j’ai voulu partager quelques unes de mes photographies dans cette série. Une  Note fleuve pour un estuaire   qui  m’ entraine à chaque mise en page vers  d’autres découvertes, des histoires, des arts, des paysages...  Ce que j'aime dans les voyages, c'est l'étonnement du retour  écrivait Stendhal.

 

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (2).JPG

 

Il me faut faire une pause dans ces récits sur l’Estuaire ; je les reprendrais  en alternance avec d’autres billets et pour que mes lecteurs s’y retrouvent, je garderais lors de leur parution la référence à cette « Note fleuve pour un estuaire ».  Mais je suis heureux de cette série, même inachevée.  J’avais eu  l’an passé la même envie au  retour d’un autre  séjour breton. Mais ma priorité était à l’époque mon livre, un  projet passionnant mais qui me demanda beaucoup de temps et d’énergie.

  

Paimboeuf-PhotosLP Fallot (3).JPG

 

J’ai aussi envie de vous emmener vers d’autres rivages et d’autres terres.  Alternance donc entre cette série et d’autres billets, et toujours dans cet esprit d'un  "mode été", ….à bientôt.  

carnet de vacances été 2014,bretagne,estuaire,paimboeuf,jardin étoilé,dominique leroy,une note fleuve pour un estuaire,photographies,n&b


Estuaire de La Loire à Paimboeuf

Photographies Louis-Paul Fallot, 2014