Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11.12.2020

Le gardeur de troupeaux, Fernando Pessoa

Automne-Photos LP Fallot (3).jpg



J'aime ce poème qui me donne l'envie de publier malgré les problèmes de santé et d'informatique. Et  la  photo me ramène à des temps  heureux .

 

 

Je suis un gardeur de troupeaux,
Mon troupeau, ce sont mes pensées
Et mes pensées sont toutes des sensations.
Je pense avec les yeux et avec les oreilles,
Et avec les mains et avec les pieds,
Et avec le nez et la bouche.

Penser une fleur, c’est la voir et la sentir,
Et manger un fruit c’est en savourer le sens.

C’est pourquoi, par un jour de chaleur,
Si tant de jouissance me rend triste,
Je m’étends de tout mon long dans l’herbe,
Je ferme mes yeux chauds,
Je sens tout mon corps étendu dans la réalité,
Je sais la vérité et je suis heureux.

Fernando Pessoa, Poèmes de Alberto Caeiro du « Gardeur de troupeaux »
Traduction de Dominique Touati, éditions de la Différence



Commentaires

Merci de partager ce beau poème... j’ espère que cela va s’ arranger pour toi, contente de te retrouver ici! Douces pensées

Écrit par : Manoudanslaforet | 12.12.2020

Merci LP DE CETTE SORIE- Pour aérer ton troupeau. Aussi toi prendre l'air et nous remettre ce joli poème, en ce moment de noël. Bonne fin d'année cher Ami.
Mille bisous de Muriel et moi.

Écrit par : Robert de Nice | 13.12.2020

Belle année à toi : meilleure en tous cas !
Doume

Écrit par : Doume | 06.01.2021

Écrire un commentaire