Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.10.2009

Ils ont dansé tout l’été

Nice La Belle-Photo Louis-Paul Fallot (4).jpg

De Cagnes en Espagne, sur toutes les places de Nice et  dans les fêtes de l’arrière pays, ils ont joué, dansé et enchanté des milliers de spectateurs.

 

Nice La Belle-Photo Louis-Paul Fallot (2).jpg

 

Lire la suite

21.09.2009

Quand l’Art excelle

L’excellence est un art que l’on atteint que par l’exercice constant. (Aristote)

 

L’Espace de l’Art Concret -Photo LP Fallot.jpg

 

 

 THEME DU DEFIFOTO :

 

LE MEILLEUR DE VOUS MÊME, L'EXCELLENCE... 

 

 

 

Pouce de Césarà la Mairie de Nice-Photo LP Fallot.jpgQuelle photo choisir pour illustrer le thème, oh combien difficile,  de ce défifoto ?

Celles (environ 400) de samedi resteront pour le moment de l’ordre privé.  Pour reprendre l’idée de ce Défifoto, si je n’ai pas prétendu à l’excellence, j’ai donné le meilleur de moi-même dans un exercice parmi les plus difficiles qui soit : les photos de mariage.

Tout s’est bien passé et les rayons de soleil sont sortis au milieu des gouttelettes de pluie inonder d’une douce lumière les visages radieux des mariés.

Une très belle journée entre Nice et le moyen arrière-pays.

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche : L’excellence avait pour décor le château de Mouans-Sartoux.

 

Expo Peuple de l'Omo à Mouans-Sartoux-Photo LP Fallot.jpg

 

 

Un cadre enchanteur  pour une exposition d’une rare beauté consacrée aux 52 photographies grand format de Hans Silvester sur le peuple de l’Omo, peintres du corps en Ethiopie. L’histoire d’une rencontre singulière entre un artiste concret suisse de 92 ans, et un peuple africain vivant dans la vallée du fleuve Omo, par le truchement d’un photographe Hans Silvester sur des textes de Gottfried Honegger. L’occasion d’une réflexion – exprimée dans ses textes – sur l’avenir de l’art populaire et le thème fédérateur des animations culturelles proposées tout l’été. 

 

Un peu plus bas dans le parc du château, un grand bâtiment vert se confond avec la végétation luxuriante de l’endroit : L’espace de l’Art Concret

 

Parc château de Mouans-Sartoux-Photo LP Fallot.jpg

 

 

Inauguré en 1990, l’Espace de l’Art Concret doit sa création à la conjonction de plusieurs volontés : celle de deux collectionneurs avisés, Sybil Albers et Gottfried Honegger et celle du maire de Mouans-Sartoux, André Aschieri, qui sut saisir et défendre les enjeux d’un projet artistique et culturel lié à l’éducation du regard. L’Espace de l’Art Concret a été créé dans le but de sensibiliser le public le plus vaste à l’art d’aujourd’hui. Ce projet s’est spécifiquement orienté vers l’éducation artistique des jeunes publics. Depuis son ouverture, l’Espace de l’Art Concret a accordé une place essentielle à la pédagogie et s’est affirmé comme un lieu de référence dans ce domaine. (Extraits du site espacedelartconcret)

 

Quand la Géométrie devient Art-Photo LP Fallot.jpg

 

 

L’exposition   "Regard 06 : Quand la Géométrie devient Art"  se déroule jusqu’au 3 janvier 2010, celle sur le Peuple de l’Omo se termine le 4 octobre.

 

Un dernier mot pour saluer la compétence et l’accueil réservé aux visiteurs dans les différents salles d'exposition ainsi qu'à la  librairie qui présente un grand choix d'ouvrages d'Art et pédagogique.

J’ai vraiment envie de conclure cette Note en reprenant les mots retenus pour cette édition  2009 de la fête du patrimoine :

 

 

« Rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité au plus grand nombre »

 

Oui, l’Art était vraiment accessible ce dimanche à Mouans-Sartoux !

 

 

 

Repose tête-expo Peuple de l'Omo- PhotosLP.JPG

ILLUSTRATIONS PHOTOGRAPHIQUES

Photos Louis-Paul Fallot

L'Espace Art Concret à Mouans-Sartoux

Le pouce de César à l'entrée de la mairie de Nice

Le début de l"Expo, Le Peuple de l'Omo

Le château de Mouans-Sartoux vu de l'espace de l'Art concret

Une des salles de l'expo Quand la Géométrie devient Art  

Expo Peuple de l'Omo, repose tête

LIEN

Un seul clic plus haut sur le site de L'Espace de l'Art Concret vous permettra d'accéder à une riche documentation sur cet endroit,  son histoire, les lieux d'expositions, celles en cours et à venir, les oeuvres et les artistes.

16.09.2009

La Flamme

 

Une certaine actualité, des mots poignants écrits sur des Blogs amis,  un autre visité m’ont amené à lire un peu de Bachelard ces derniers soirs. Je m’y sens bien dans ses textes, tout comme dans ceux de Jung.   

 

 

 

La Flamme - PhotosLP.jpg
Chapelle en Haute-Provence
Juillet 2009
Louis-Paul Fallot

 

  

 

"Entre toutes les images, les images de la flamme –les naïves comme les plus

alambiquées, les sages comme les folles- portent un signe de poésie. Tout rêveur de

flamme est un poète en puissance. Toute rêverie devant la flamme est une rêverie

qui admire. Tout rêveur de flamme est un état de rêverie première. Cette admiration

première est enracinée dans notre lointain passé. Nous avons pour la flamme une

admiration naturelle, on ose dire : une admiration innée. La flamme détermine une

accentuation du plaisir de voir, un au-delà du toujours vu. Elle nous force à

regarder.

La flamme nous appelle à voir en première fois : nous en avons mille

souvenirs, nous en rêvons tout à la personnalité d’une très vieille mémoire et

cependant nous en rêvons comme tout le monde, nous nous souvenons comme

tout le monde se souvient –alors, suivant une des lois les plus constantes de la rêverie

devant la flamme, le rêveur vit dans un passé qui n’est plus uniquement le sien, dans

le passé des premiers feux du monde."

 

La flamme d’une chandelle, Gaston Bachelard,

Presses Universitaires de France

 

A lire aussi sur ce Blog :

 

Poétique de la rêverie