Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.07.2006

Mon foot à moi

 

PETIT MOT AVANT CETTE NOTE:

RENCONTRE DE BLOGGUEURS

 PARIS

  SAMEDI 1er juillet à 12H 3O :  

Bonaventure, Gazelle, Pralinette,  Fauvette,  Euquinorev , Pénélope ,Dilou, Kipik et son mari Penglobe,  Nawa,  Dean , Pierre d'écriture, Valclair,  Traou , Taïan , Akita et les autres et celles et ceux présents par la pensée.

Très Bonne Journée

 

Jamais passionné,medium_P6280330.JPG

toujours aimé les beaux spectacles,

les ambiances…

Le premier match en couleur, sur la télé des grands parents de mon « pote » Philippe;

Coupe du monde en 1970, je crois, mes yeux, émerveillés, n’ont vu que du vert et du jaune ce jour là.

Le jaune et le vert, mon enfance et adolescence au rythme des exploits des Canaris nantais 

Le vieux stade Marcel Saupin, des noms de joueurs gravés à jamais dans ma mémoire. C’était facile, on retrouvais les mêmes, à Nantes et dans la sélection nationale.

Les joueurs n’étaient pas encore un produit marketing, je croisais le gardien Eon en bas de mon HLM et plus tard, saluait l’entraîneur José Arribas quand  mes parents ont  quitté Nantes pour  Orvault.

Ensuite, le foot, ce sera de temps en temps, les finales surtout, un match choisi comme un film, avec l’espoir que les acteurs seront « bons », que le décor me plaira…

Et puis 98, la découverte du Stade Vélodrome à Marseille. Un fort mistral, un Dugary sifflé puis ovationné, les tenues africaines et  la joie de ces supporters noirs enfin libéré du joug de l’apartheid.

Dans mon album au milieu  des photos, un billet « collector » : France Afrique du Sud, le premier match des futurs champions du monde.

98, je n’ai jamais autant regardé de matchs, le temps d’une France « Black Blancs Beurs ».

 Souvenir de belles  images d’une fête improvisée sur le cours Saleya  à Nice, d’une brésilienne en jaune et vert, un drapeau tricolore à bout de bras.

Et puis cette finale, sur un écran géant au Cros de Cagnes et cette fête gâchée. Trop belle sans doute pour le supporter que j’étais alors et ses  émotions noyées au rythme des demis.

 

 

1er juillet 2006, aujourd’hui, je suis heureux de pouvoir profiter de  toutes ces couleurs  sur mon petit écran:

du jaune,

du vert,  

du rouge,

du blanc,  

et ce  bleu retrouvé.

 

 

 

 

J'embrasse très fort la petite fille de la photo.medium_Copie_de_Jour_de_finale_98.JPG

 

 

 

 

Tois lignes rajoutées ce samedi à23h :

 

 

La France bat le Brésil 1-0.

 

Henry a marqué le but vainqueur sur une passe de

 

Zidane à la 57e minute de jeu.  

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (3) | 06:05 |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

Ce soir 17H00, plus personne sur les routes.
La France se vide, tous devant les écrans! Le spectacle va commencer, on plante le décor, et soyons sages, une bonne glace rafraîchira l'athmosphère de la soirée pleine d'émotions.
Bonjour aux bloggeurs enfin réunis à Paris.
Bon WE à tous les deux

Écrit par : Claude | 01.07.2006

Merci de votre très aimable visite Louis Paul, je constate que le football apporte beaucoup de joie partagée, bonne journée à vous.

Écrit par : Christian | 03.07.2006

Nous avons passé une excellente journée autant le midi que le soir merci pour ton mot......

Écrit par : bonaventure | 03.07.2006

Les commentaires sont fermés.