Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.10.2007

Sécheresse

cff93fb1462dd4aff77c1da0b3226700.jpg

Cette semaine,

je vous emmène en Haute- Provence.

Vous trouverez également le texte qui suit

sur  le Blog de « Méailles et ses environs »

ainsi que les photos de  « Fin d’été 2007 »

 

549c8ae4ba156aa5bbdf6fb45994c5a8.jpg

 Comment ne pas faire une note un peu triste ? Hésitation.  Je publie finalement,  après avoir supprimer des paragraphes entiers, et avec ce  dilemme du photographe qui peut toujours faire un « beau » cliché dans -presque- toute situation.  Je parle de la nature, en cette fin septembre *et en Haute-Provence. C’est le premier jour de l’automne* mais les couleurs sont trompeuses. Ce n’est pas le roux des feuilles des  arbres qui  de loin fait « saison » mais les tâches ocres des buis grillés par le soleil et le manque d’eau ! Il a fait beau tout l’été, les vacanciers en ont fad28cf52da1c7dfc23b251078f69e27.jpgprofité alors que le reste du pays était sous la pluie! Et ce ne sont pas les  quelques averses   courtes et rares qui auront empêché rivières et cours d’eau de se tarir et la terre de souffrir: Les herbes sont sèches sur  les chemins et  les  prairies sont devenues presque blanches. Les fruits sont rares et les bogues dans les châtaigneraies trop petites. Le  silence est pesant, là où l’on écoutait avec bonheur le chant des ruisseaux. Manque d’eau : A la mairie **, le village s’est réuni. Pour comprendre et  agir autant que faire se peut par des gestes citoyens.
Alors, il fallait bien l’écrire cette note. Et méditer peut-être, sur ce message indien, exprimé ici par Seattle, chef Suquamish:

"Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme,

c'est l'homme qui appartient à la terre.

Nous le savons: toutes choses sont liées.

Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.

L'homme n'a pas tissé la toile de la vie,

il n'est qu'un fil de tissu.

Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

 

 fe303b87f230f508719614f19354cc28.jpg
PhotosLP: Méailles - Septembre 2007

 

*         Date de l’écriture papier de cette note.

**        Mairie de Méailles,  Alpes de Haute–Provence

 

Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | 06:00 |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

... et tout ce qu'il fait à lui-même il le fait à la toile.

Ambiance sèche en effet. Tu y va fort Louis-Paul, pour mon réveil ;-)
Ces couleurs m'ont rappelé les feuilles de tabac qui séchaient chez mon oncle lorsque j'étais enfant. Feuilles de tabac qu'il avait ramassé vertes et que nous, enfants, nous enfilions une à une pour qu'elles puissent sécher au soleil. L'enfant ne choisit pas ses complicités.

Écrit par : Claudiogène | 09.10.2007

Et l'Homme n'a surtout pas compris qu'il peut, à tout moment, être prisonnier de sa propre toile car le plus grand prédateur sur cette Terre reste son semblable.

Malgré cela, je trouve les clichés superbes...

Bises LP et bonne semaine !

Écrit par : Plum' | 09.10.2007

je te l'avais déjà dit que j'ai vécu 6 ans à Forcalquier.......

Écrit par : bonaventure | 09.10.2007

Très belle note Louis- Paul. Oui la sècheresse est présente partout, et la nature est brulée et assoiffée.
Cette fois c'est toi qui m'a devancé avec l' arbre de la Férail.
J'aime beaucoup tes paroles indiennes.
bises

Écrit par : framboise | 10.10.2007

La Provence silencieuse de Giono.

Écrit par : Tietie007 | 10.10.2007

La 2e photo en partant du haut est splendide. Une pointe de jaune vif et c'est du Van Gogh.

Écrit par : Nathalie K. | 10.10.2007

comme le monde est mal fait et la création loupée! ici que d'eau, que d'eau , vert Béarn et riant pays Basque, les prés sont luisants, je vais vous rendre furieux, c'est ainsi, qu'y puis-je? Manon a donc fermé les sources par chez vous??
Belles photos, malgré le discours sec, Françoise

Écrit par : QI d'HUÎTRE | 11.10.2007

Les commentaires sont fermés.