Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.10.2008

Une sage révoltée

 

Ce qui me tord le coeur, c'est l'enfant meurtri, jamais je ne pourrai l'accepter.

 

Soeur Emmanuelle

 

 

 

Il y en déjà eu et il y en aura des hommages…

Le mien sera de  recopier ces quelques lignes, publiées 15 avril 2006 sur ce Blog dans une Note intitulée« Sérénité »

A l’époque, j’avais écrit: « un extrait que j’aime beaucoup ».

En fait, vous pouvez l’ouvrir à toute page ce bouquin publié en poche.

Leçon de vie garantie. Yalla.

 

 

Soeur Emmanuelle à Arles en mars 2005 (Sipa).jpg

Soeur Emmanuelle à Arles en mars 2005 (Sipa)

Source : nouvel.obs.com

 

Extrait de ma Note du 15 avril 2006:

 

Soeur Emmanuelle s'adresse dans ce livre ( Vivre, à quoi ça sert? ) à ses contemporains  "poursuivis par le non-sens" et en quête de libération spirituelle. Un extrait que j'aime beaucoup:

 

(…) J’ai voulu transformer la planète comme un dieu qui reforme le monde. Mais c’était un leurre, car, bientôt, je ne me suis trouvée que devant le désenchantement. Tout à coup, on s’aperçoit que la somme des actions n’arrivera jamais à supprimer la misère du monde, qu’elle ne touche jamais qu’une infime partie de l’humanité. Ce désenchantement, s’il n'est pas amer, est nécessaire. Il met dans la vérité. Il est juste et bon d’agir, mais il est bon aussi de se rendre compte des limites de l’action et d’accepter  de n’être qu’humain, fini. Le cercle infernal est alors brisé, le cercle du perfectionnisme, le cercle de la course aux résultats, à l’efficacité. Vient alors l’action équilibré, sereine, qui a renoncé à l’idéalité.

Pour exprimer ce point d’équilibre, j’ai transformé en prière une sentence de Marc Aurèle :

Seigneur, donnez –moi la sérénité d’accepter ce que je ne peux pas faire,

La force de réaliser ce que je peux faire,

La sagesse pour discerner entre les deux. (…)

 

images.jpg

Sœur Emmanuelle, Vivre, à quoi ça sert ? Récit

J'ai lu

 

Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15) | 00:10 |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

Yalla, Yalla, Yalla,
Pensées pour cette grande dame, plus que particulières.
Que SA force nous acommpagne
Bises

Écrit par : framboise | 21.10.2008

Merci de relever cette prière, entre autres, à laquelle j'adhère totalement. Il est des personnes dont on ne peut que regretter qu'elles ne soient pas "éternelles". Mais j'en suis persuadé et je crois très fort que nous nous retrouverons.
amitiés à toi LP !
Doume

Écrit par : doume | 21.10.2008

""Acharnons-nous pour que l'Homme soit partout respecté"

oui, que sa force nous acompagne

bises

Écrit par : noelle | 21.10.2008

Oui yalla quelle femme de coeur à prendre en exemple Bises

Écrit par : mamita | 22.10.2008

Il est bien cet extrait. J'aime beaucoup, en particulier : Ce désenchantement, s’il n'est pas amer, est nécessaire. Il met dans la vérité. (...). Vient alors l’action équilibré, sereine, qui a renoncé à l’idéalité.

C'est fort.

Écrit par : Didier | 22.10.2008

Bonsoir
Grand hommage a cette grande dame, elle a tant donné, mais rien a changé hélas dans cette misère.
Bonne soirée bisous

Écrit par : Noisette | 22.10.2008

Merci pour ce passage sur le lâcher-prise...Et la photo est vraiment sympa.

Écrit par : Rosa | 22.10.2008

Surtout, que chaque enfant soit un enfant voulu.

Écrit par : joye | 23.10.2008

"On ne retient pas l'écume
Dans le creux de sa main
On sait la vie se consume
Et il n'en reste rien
D'une bougie qui s'allume
Tu peux encore décider du chemin, de ton chemin
Crois-tu que tout se résume
Au sel d'entre nos doigts
Quand plus léger qu'une plume
Tu peux guider tes pas
Sans tristesse ni amertume
Avancer, avance puisque tout s'en va tout s'en va

Yalla yalla yalla yalla
Elle m'emmène avec elle
Je t'emmène avec moi
Yalla"

Source : Yalla, interprété par Calogero
Disque Mercuri en 2004.

Écrit par : LP | 23.10.2008

une grande dame ! une sainte femme qui a consacré sa vie aux plus démunis !! je l'adorais et je l'adore pour toujours !! son humour , sa simplicité , son regard un poil caustique et son tutoiement qui mettait tout le monde (puissants et autres ) sur le meme piedestal ...que sa vie serve d'exemple !!!!

je te salue !!! que ta fin de semaine soit riche de bonheur et d'émotion !!

Écrit par : jean-philippe | 23.10.2008

J'ai été écoeurée ce matin en écoutant France Inter présenter son livre posthume qu'on réduise sa personne à ce qu'elle a dit de sa sexualité.

Écrit par : Rosa | 23.10.2008

@Rosa
Ce fût aussi à un moment pareil pour l'abbé Pierre il me semble.
Je n'ai pas écouté ce matin, c'est étonnant de cette radio.
Allez! On s'en fout.
Eteint tout Rosa et ouvre le "Vivre à quoi çà sert".

Écrit par : LP | 23.10.2008

J'aime beaucoup le passage qui dit qu'on doit reconnaître qu'on ne peut pas tout changer... et la photo choisie est superbe de sérénité.

Écrit par : Marie | 23.10.2008

@ Marie
Pour la photo, j'ai vraiment cherché un bon moment. Et je me la suis presque "appropriéé". La photo car pour la sérénité, je continue mon travail.

Écrit par : LP | 24.10.2008

Oui tu as raison mais ça me préoccupe.
Des éditeurs sans scrupules, aussi bien pour l'Abbé Pierre que pour soeur Emmanuelle, poussent à la confidence scabreuse pour faire vendre.
On occulte ainsi leur message, voire leur action.

Écrit par : Rosa | 24.10.2008

Les commentaires sont fermés.