Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.07.2006

Vivre, ici et maintenant

 

L'étranger

Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? Ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ? - Je n'ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère. - Tes amis ? - Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu. - Ta patrie ? - J'ignore sous quelle latitude elle est située. - La beauté ? - Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle. - L'or ? - Je le hais comme vous haïssez Dieu. - Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ? - J'aime les nuages. Les nuages qui passent... là-bas...là-bas les merveilleux nuages !

 

Baudelaire (1869)

   

medium_Pluie.JPG

 t, une

18 heures, jeudi, la pluie, la fraîcheur.

19 heures,  l’arc en ciel, les lumières sur le parc Renoir.

20 heures, les nuages, le ballet  des oiseaux de mer sur les toits de la ville.

21 heures, les éclairs.

Minuit, une nuit fraîche, reposante.

6 heures, vendredi, le soleil.

6 heures 15, quelques pages relues d’un livre passionnant

7 heures 30, mise en page

8 heures,  partage …

 medium_Nuages.jpg

Photos et montage LP

 

13.06.2006

?

medium_Robines_2005_PhotosLP.JPG

C’est quoi, cette photo ?

Pour le découvrir, rendez vous sur 

 « Méailles et ses Environs ».

Je m’y suis souvent rendu,

ces derniers jours, sur ce Blog,

pour un projet commun avec une amie.

Recherche de photos, annotations,

puis recherche des « originaux »,

envoi de fichiers, rectifs…

retour au Blog…

Cela m’a permis de revoir des photos

un peu perdues de vue,

d’avoir envie d’en partager d’autres…

Voilà, vers 7 heures ce matin,

à 92 Kms de Méailles, j’ai fixé

sur 594 ko de  Picture Card

ces fragments de roches,

ramenées d’une ballade en juin l’an passé.

C’est aussi un  anniversaire,

cela fera dans quelques jours  un  an

que je découvrais Méailles.
Alors, l’article sur…,
il pourra bien attendre un peu.   

Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | 20:45 |  Facebook |  Imprimer |

05.06.2006

Bon Anniversaire à la Dame de Méailles

 

medium_copie_de_p8170359.jpg

 

 

 

Je l’ai saluée à deux ou trois reprises, sur le bord de mer de St Laurent du Var ou sur les rives de la Cagnes.

Et puis, en août  l’an dernier, j’ai passé deux   semaines en sa compagnie, dans la maison de vacances de Méailles  avec sa petite fille.

Nous avons sympathisé,  parlé….appris à un peu nous connaître.

Elle s’appelle Valérie  et viens dans ce village depuis une vingtaine d’étés.

Elle y a ses habitudes, ses lieux de promenades.

J’aime bien la regarder se préparer, mettre son chapeau blanc et descendre d’un pas posé les dix marches de l’escalier.

Quand les rayons du soleil se font moins brûlants, elle fait son « petit tour » jusqu’aux tilleuls. Parfois, une vraie ballade qui la mènera jusqu’à l’acacia, tout près de St Jacques. Sa petite fille  l’accompagne, les voisins la saluent. Ils connaissent bien sa silhouette et sa démarche à petits pas  menus.

 

A table, on parle de Beaulieu, de St  Maime  ou d’Evian, de ses endroits de  vie, de son histoire, à elle et aux siens.

Quelle  belle tranche de vie depuis le 5 juin 1906 ! 

Et puis, son regard, quand j’apporte une crêpe faite « maison » ou les framboises de La Combe. Elles sont « douces » dira-t-elle car elle aime les bonnes choses,  Valérie .Elle les  savoure, en reprendrait bien « un soupçon ».

C’est quand même meilleur que la soupe sans sel et les légumes bouillis !

Le midi, après les courses à Annot où elle n’est pas descendue, elle aime bien regarder le panier aux provisions qui se vide sur la table. Elle dit toujours qu’elle est « gâtée » quand  elle y découvre une entrée, un dessert ou encore sa revue préférée.

Le soir, au retour de ballade, je lui montre les photos prises dans la journée. Je crois qu’elle aime bien aussi, quand je m’assieds à ses cotés et  met en route l’ordinateur portable et le mode diaporama.

Depuis ce séjour à Méailles, je lui rends souvent visite dans son appartement niçois.  Le dimanche, au retour de mes promenades, je lui raconte, elle m’offre le thé, des biscuits, un petit chocolat…

Je repars avec un peu de sa délicieuse compote « sans sucre »,  celle avec la gousse de vanille qui  la rend à nulle autre pareille.

Elle me remercie d’être venue la voir mais c’est moi qui suis heureux de ce moment de partage du dimanche soir.

Aujourd’hui, nous lui apportons des fleurs.

Des fleurs des «  villes », des fleurs des champs ;  elle aime toutes les fleurs.

 

 

 

.

Nous parlerons un peu de tout et je lui dirais :

« Alors, bientôt, on y va ensemble à Méailles »

 

 

Et aujourd’hui, je lui souhaite

UN TRES BON ANNIVERSAIRE

 

 

PHOTOS:

Quelques "douces" photos de fleurs, prises à Cagnes pour la Dame de Méailles. 

Merci à Valérie d'avoir accepté que cette photo, prise par sa petite fille le 17 aôut 2005 figure dans cet article. 

Merci à Catherine de m’avoir aidé à rédiger cette note.-