Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.10.2011

Inaugurer la transparence (Roberto Juarroz)

 

Inaugurer la transparence-PhotosLP Fallot (3).jpg


Pour Octavio Paz, chaque poème de Roberto Juarroz est une surprenante cristallisation verbale : le langage réduit à une goutte de lumière (Source Wikipédia).
Transparence est le thème ce mois du Défifoto. J’ai écrit, pour accompagner la photo publiée, un extrait de ce poème "Inaugurer la transparence". En voici l’intégralité, avec pour illustration les quatre photos prises spécifiquement pour ce thème. Je serais absent des blogues quelques jours, je vous dit à bientôt. Merci de votre fidélité, de vos passages et de vos mots.

 

 

 Inaugurer la transparence

Inaugurer la transparence,
voir à travers un corps, une idée,
un amour, la folie,
distinguer sans obstacle l'autre côté,
traverser de part en part
l'illusion tenace d'être quelque chose.
non seulement pénétrer du regard dans la roche
mais ressortir aussi par son envers.

 

roberto juarroz,transparence,poème,photo

 

 
Et plus encore:
Inaugurer la transparence
c'est abolir un côté et l'autre
et trouver enfin le centre.
Et c'est pouvoir suspendre la quête
parce qu'elle n'est plus nécessaire,
parce qu'une chose cesse d'être interférence
parce que l'au-delà et l'en-deçà se sont unis;

roberto juarroz,transparence,poème,photo

 


Inaugurer la transparence
c'est te découvrir à ta place

Roberto Juarroz, poésie vertical

roberto juarroz,transparence,poème,photo

Transparence Défifoto octobre

 Photographies Louis-Paul Fallot - 2011

 

 

 

LIENS:

- Le site de Roberto Juarroz

- Transparence, thème d'octobre du Défifoto

06.04.2011

La prière d'Aimé Césaire

 Cahier d'un retour au pays natal-Aimé césaire.JPGet voici au bout de ce petit matin ma prière virile
que je n’entende ni les rires ni les cris, les yeux fixés
sur cette ville que je prophétise, belle,
donnez-moi la foi sauvage du sorcier
donnez à mes mains puissance de modeler
donnez à mon âme la trempe de l’épée
je ne me dérobe point. Faites de ma tête une tête de proue
et de moi-même, mon cœur, ne faites ni un père, ni un frère,
ni un fils, mais le père, mais le frère, mais le fils,
ni un mari, mais l’amant de cet unique peuple.

Faites-moi rebelle à toute vanité, mais docile à son génie
comme le poing à l’allongée du bras !
Faites-moi commissaire de son sang
faites-moi dépositaire de son ressentiment
faites de moi un homme de terminaison
faites de moi un homme d’initiation
faites de moi un homme de recueillement
mais faites aussi de moi un homme d’ensemencement

faites de moi l’exécuteur de ces œuvres hautes
voici le temps de se ceindre les reins comme un vaillant
homme –

Mais les faisant, mon cœur, préservez-moi de toute haine
ne faites point de moi cet homme de haine pour qui je
n’ai que haine

car pour me cantonner en cette unique race
vous savez pourtant mon amour tyrannique
vous savez que ce n’est point par haine des autres races
que je m’exige bêcheur de cette unique race
que ce que je veux
c’est pour la faim universelle
pour la soif universelle

la sommer libre enfin
de produire de son intimité close
la succulence des fruits.

Aimé Césaire Cahier d'un retour au pays natal

 

LIEN : Sur Saison 2 Hommage à Aimé Cézaire

 

19.03.2011

Je ne suis pas seul

 

éluard,poème,photo,cagnes,actu

 

 

éluard,poème,photo,cagnes,actuSur mon balcon  à Cagnes, ce samedi matin 19 mars 2011.

Une  Note inspirée par l'actualité et en écoutant la  chronique  d'Ivan Levaï sur France Inter qui commencait ainsi: 

Japon – Libye – Fukushima – Benghazi.   (...)

 On peut (ré) écouter Le Kiosque d'Ivan Levaï  durant 30 jours.

 

  
J'ai eu envie d'aller lire quelques poèmes de Paul Eluard et j'ai choisi celui-ci.

   

 

Je ne suis pas seul

 

Chargée
De fruits légers aux lèvres
Parée
De mille fleurs variées
Glorieuse
Dans les bras du soleil
Heureuse
D'un oiseau familier
Ravie
D'une goutte de pluie
Plus belle
Que le ciel du matin
Fidèle

Je parle d'un jardin
Je rêve

Mais j'aime justement. 

Paul ELUARD, Médieuses, 1939

 

Réunion au sommet-PhotosLP Fallot (2).jpg


Je ne suis pas seul,  
à écouter,  par Gérard Philippe


Illustrations: Photos Louis-Paul Fallot