Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.05.2016

Au-delà du cliché



A l'envers-PhotosLP Fallot.jpg

Au-delà du cliché

Je tourne, je vire,
je prends route et ruelle
à l’envers de l’habitude…

Je vois différemment,
je pense autrement,
je cherche, je découvre !
Des lieux mille fois vus
deviennent
la première fois de mon regard.

J’ai de la chance, le temps,
la saison, l’instant
sont de précieux alliés.
Et l’ombre et la lumière
se chargent du décor.

Je parle de quoi au juste,
sinon de photographie
mais n’est-ce pas ma quête de vie,
aussi ?




Texte et photo Louis-Paul Fallot, le 27 avril 2016 à 11h

14.04.2016

L'Iris (Un poème de Charles Rouvin)

 

L'Iris-Photo Louis-Paul Fallot.jpg



L’IRIS

Près des étangs où la libellule voltige,
Où, dans les soirs d'été, vient se baigner l'oiseau,
On aperçoit l'Iris, qui tremble sur sa tige
Et semble un papillon posé sur un roseau.
 
Du bleu foncé des mers elle reçut l'empreinte,
Prise à l'heure où la nuit noircit l'azur des cieux.
Seule parmi les fleurs elle offre cette teinte,
La plus chère à l'esprit et la plus douce aux yeux.

Sur la terre, du bleu la Nature est avare,
Et les poètes sont réduits à le rêver ;
Si le pinceau s'applique à le rendre moins rare,
C'est que vers l'Idéal l'Art tend à s'élever.

Des Zéphirs printaniers docile messagère,
Comme une voile au vent toujours prête à flotter,
La forme de l'Iris, vaporeuse et légère,
Est l'image de l'âme en train de nous quitter.

Aux rayons du soleil qui brille sur la plage,
Sa transparence émet une lueur dans l'air,
Semblable au feu follet qui court avant l'orage
Et disparait soudain, absorbé dans l'éther.

Charles Rouvin "La poésie des fleurs" 1890



Source : La poésie des fleurs : sonnets / Charles Rouvin Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art
Crédit photo: Louis-Paul Fallot, bord de la Cagne, 13 avril 2016



Un autre poème sur l’iris sur ce blogue:Un poème de Robert Desnos

 

 

18.03.2016

Autour du poème Liberté (Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue)

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (2).JPG



Du film culte d’Alain Resnais - Mon oncle d’Amérique - où des vers du poème sont récités à  la chanson - sur une musique signée de Marc Lavoine et Richard Mortier  - de l’édition 2016 des Enfoirés pour les Restos du coeur , on ne compte plus les déclinaisons du célèbre poème de Paul Eluard.  Et  ce poème a une résonnance particulière  dans la France d’après janvier et novembre 2015. A Biot – au musée Fernand Léger-  une exposition retrace l’histoire de ce poème à travers l’amitié entre les deux hommes.

 

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (3).JPG

 
Ces trois photos sont celles d'une seule œuvre: "la tapisserie exposée et réalisée d’après Liberté, poème-objet édité par Pierre Seghers en 1953. Basse lisse, point d’Aubusson, tissé en avril 1963 dans les Ateliers Tabard Frères et sœurs, Aubusson. Donation de Nadia Léger et Georges Bauquier en 1969. Misée national Fernand Léger." (Texte de l'exposition)


Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (4).JPG


Ce poème d’Eluard fait partie d’un recueil clandestin "Poésie et vérité 1942"  et devient l’un des emblèmes de la Résistance. Il sera édité en 1945 par Les Editions de Minuit. 



"En juin 1942, paraît à Alger, dans la revue Fontaine, créée par Max-Paul Fouchet, un poème signé Paul Eluard et intitulé Une seule pensée. Tout au long des vingt et une strophes et jusqu’au vers final qui livre le thème du poème, la liberté, le poète semble s’adresser à une femme, qu’on devinerait être Nusch, sa compagne de l’époque. Eluard racontera plus tard : « Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté...»(...)"  

Extrait du texte Liberté, 1942 - Poème de résistance



poème,liberté,fernand léger,musée,biot,pierre seghers,isabelle servol,paul éluard
Liberté, Paul Eluard, non daté, manuscrit,
encre sur papier quadrillé

Saint-Denis, musée d’art et d’histoire


 
En 1953, un an après la mort du poète, l’éditeur  Pierre Seghers sollicite Fernand Léger pour réaliser une édition limitée et illustrée  de Liberté. Le livre  est tiré à 226 exemplaires et  connaît un succès immédiat. Il se présente comme une grande frise enluminée, pliée en accordéon, qui peut être feuilletée ou déployée en volume. (extrait texte de l’exposition)


poème,liberté,fernand léger,musée,biot,pierre seghers,isabelle servol,paul éluard


En 2015, le musée national Fernand Léger a pu acquérir la première édition de ce précieux ouvrage. 
On peut encore  (expo prolongée jusqu’au 21 mars)  voir à Biot au Musée Fernand Léger  l’exposition "Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue"   et "consacrée à l'amitié qui a lié le poète Paul Eluard à Fernand Léger et à leur commun engagement pour un art vrai, à la fois réaliste et poétique."

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (5).jpg


J’ai pris les photos illustrant cette Note le 6 mars 2016. Ce jour-là  s’est aussi déroulée  - dans le cadre des manifestations du Printemps des Poètes - une  mise en espace  "Autour du poème Liberté" avec Isabelle Servol  et la Compagnie Théâtre de Lumière ainsi que les Studios Actuels de la Danse. Le tableau "Les Constructeurs"  (Huile sur toile 300 x 228 cm)  que l’on voit sur le mur fait partie de la collection permanente du musée Fernand Léger.

 

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (6).jpg
Photographies Louis-Paul Fallot, Musée Fernand Léger le 6 mars 2016


 

 

LIENS:

Le site du musée national Fernand Léger à Biot

Le fond Paul Eluard au musée d’art et d’histoire de St Denis

"Au rendez-vous allemand" de Paul Eluard  aux Éditions de Minuit

Le site de La Compagnie du Théâtre De Lumière

Le site des Restos du cœur