Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27.07.2015

D’un (bon) mot à une photo : voyage dans les blogues

 

Ariaga dans "son laboratoire" nous propose cet été  de « jouer » avec des mots.
Le mot du moment étant "transhumance", j’ai de suite repensé à la légende d’une photo publiée en juillet 2012 sur le regretté blogue « Vos Photos » de Libération.
Cet été là, c’était "Les départs, thématique de juillet" et pour avoir une chance d’être publié, il ne suffisait pas de proposer une photo, le titre et la légende comptait aussi pour beaucoup dans le choix fait par les responsables du  blogue.
Voilà donc la photo de l’époque, titrée et avec sa légende:

"Qui sont les moutons? 
Méailles, Alpes de Haute-Provence. Eux ne partent pas «en vacances» mais vers les verts et hauts pâturages! Et «leurs»  autoroutes traversent nos villages, pour notre plus grand bonheur.
© Louis-Paul Fallot"

 

Qui sont les moutons-Photo Louis-Paul Fallot - Copie.jpg
 
 Voilà qui m’aura permis également de revoir toutes les autres participations retenues par Libé sur ce thème des départs et qui revient chaque année faire la une des médias en ces temps dits de "chassé-croisé"... Puis, d’un lien à un autre et de  blogue en blogue, j’en ai aussi profité pour revoir mes Notes   publiées  ici et qui évoquaient cette fameuse transhumance. 
La vrai cette fois!


"Transhumance" fête de la Crau à Fos sur Mer
et
"Ils ont traversé le village " à Méailles en Haute-Provence

04.09.2012

L’école de la vie

 

 

Bouche fermé, les bras croisés, les yeux levés écoutez bien têtes incultes
Le bon savoir, le vrai savoir, le seul savoir et vous serez de bon adultes.

Leny Escudero Le Cancre (2)

 

 

le cancre,rentrée,école,jacques prévert,leny escudéro,christophe,professeur,libération,photo,michel rocard
Entre l'école et la maison... l'abri bus © Louis-Paul Fallot (1)

 

J'étais un cancre... Et j’ai je pense, assumé fièrement ce titre jusqu’aux années 1968/69 !

 

Le professeur m'a dit que j'étais intelligent, mais pas comme il le faudrait,
C'est pas d'la bonne intelligence
Je suis ce qu'on ne doit pas faire
L'exemple à ne pas retenir (2)



Je me souviens de ce « maître » de la souffrance gratuite qui m’obligeait à rester à genoux sur le rebord de l’estrade, là ou ça fait le plus mal, de celui qui m’enfermait dans le placard, de celui qui tapait le bout des doigts avec sa règle…Au fait, étaient- ils plusieurs ou était ce le même ?

Peu importe, je n’ai pas oublié les faits mais j’ai oublié le ou visages de ce ou des  tortionnaires  en herbe.
Je n’ai pas oublié la jolie et gentille prof d’anglais qui, parce que remplaçante, n’est restée que quelques temps. Ni non plus les souvenirs de ses délicieuses « punitions » quant elle  me demandait de venir m’asseoir au premier rang, me permettait ce long regard d’adolescent remontant vers une mini jupe des années 60. Plus tard sur mon électrophone, je passerais en boucle une face B de Christophe…

 

Si les pages sont blanches
De mes pauvre cahiers
C'est qu'il y a trop de branches
Aux arbres des forêts
Et si j'aime les branches
Si j'aime la forêt
C'est parce que vous m'avez
Défendu d'y grimper  (3)

 
Puis je lirais Prévert bien sûr, le Cancre est un hymne à la liberté, un hommage aux oubliés des « bons points ».



Avec des craies de toutes les couleurs

Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur. (4)




Adulte, j’ai enfin compris que le monde de l’école n’était pas forcément synonyme de l’enfer et que tous les professeurs n’étaient pas des tortionnaires !   
Puis bien plus tard, j’ai enseigné à mon tour, je suis allé à Lyon et j’ai appris les règles de base de la pédagogie. Dans mes salles de cours, pas d’enfants mais des adultes qui venaient  apprendre à changer de métier ou à s’adapter à un nouveau produit, une nouvelle technologie.
J’ai essayé de faire passer cette idée développée par un premier ministre (5)  : l’important est de donner aux jeunes les outils pour apprendre à apprendre. Car on apprend toute sa vie à l’école de la vie. Faut juste stimuler l’envie.

Bonne rentrée à tous les enfants, petits et grands.
Bonne rentrée à tous les professeurs;  merci de  ne pas trop charger les cartables de vos élèves, pour qu'avec la barre chocolatée, ils puissent y mettre aussi... 


... un bout d'soleil tombé du ciel.  (2) 

 

Liens:

(1)" Entre l'école et la maison... l'abri bus", une photo que j'aime beaucoup et publiée sur Libération.fr « Vos photos » le 14 décembre 2008

(2) Ecouter Le cancre de Leny Escudéro sur Deezer

(3)  Extrait de ma Note Le professeur publiée sur ce blogue en 2006

(4) Le Cancre, livre Paroles de  Jacques Prévert,  éditeur Gallimard. Il existe aussi une version illustrée  des célèbres poèmes de Jacques Prévert mis en images par Jacqueline Duhême.  Et   vous pouvez lire ce poème jolimment illustré par Solange sur Le Blog de grand-mère.

 (5) Michel Rocard et j'aimerais bien retrouver ce discours sur l'éducation,  recherche infructueuse à ce jour.