Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.07.2009

C'était...un 5 juillet!

Autographes Tour de France Nantes-PhotosLP.JPG

L’actualité nous ramène à des souvenirs qui ne sont pas toujours datés précisément dans le temps.  

J’ai retrouvé  dans un dossier (jaune !) deux petits cartons d’autographes ramenés d’une matinée nantaise des années 60.

Je me revois adolescent et fier de pouvoir glaner  ces quelques signatures  mais impossible de  me rappeler l’année exacte!

J’ai de précieux indices : Sur ces cartons, à côté de chaque  signature, un nom ,un prénom et un numéro.

 

Me voilà donc ce matin très occupé à remplir soigneusement le rectangle de mon moteur de recherche, faire des recoupements, passer d’un lien à l’autre et me rendre à l’évidence ,

 …cela ne peut être que  1968, j’aurais pensé avant.

Et c’était un 5 juillet (!), départ Nantes pour Royan.

 

Titre et extrait du Dico du tour :

 

« Le Hollandais Jan Janssen remporte le Tour 1968, marqué par une nouvelle affaire de dopage, pour... 38 secondes. »

 

Après les cinq victoires de Jacques Anquetil, le Tour de France se cherche difficilement un nouveau champion. L'épreuve est entrée dans une phase de transition et les vainqueurs se succèdent sans pouvoir pauser leurs griffes sur elle. Gimondi, Aimar, Pingeon... de beaux vainqueurs mais incapables de défendre leur titre d'une année sur l'autre. En 1968, ils sont une dizaine à pouvoir inscrire leur nom au palmarès du Tour de France. Côté français, les chances reposent sur Roger Pingeon, vainqueur sortant, et Raymond Poulidor, qui espère troujours pouvoir endosser le Maillot Jaune un jour.

 

Ce matin là à Nantes, j’ai du quand même être un peu déçu, mon héros n’était pas là, un certain Jacques Anquetil.

 

Nota : Ma question « existentielle » de ce jour: Comment vais-je pouvoir sortir de Cagnes?

 

Bon dimanche.

 

Cagnes 5 juillet 2009 à 9h - PhotosLP.jpg
Cagnes, dimanche 5 juillet 2009, 9h
PhotosLP

02.07.2009

L'addition s'il vous plaît!

Resto Vieux Nice-PhotosLP.JPG

 Dans la restauration, la taxe passe de 19,6 à 5,5%.

 Bonne nouvelle ou douche glacée ?

 

Mini revue de presse du web et on le lira les avis sont partagés.  

 

 

Le consommateur va-t-il en profiter demande Audrey Garric dans Libération;fr et enquête place de la République à Paris.

 

Pour Pascal Riché de Eco 89 (Rue 89),  Sur le papier, donc, une telle baisse semble une bonne idée. A y regarder de près, c'est une très mauvaise idée. 

Elle profiterait modérément au pouvoir d'achat (…)

Elle serait, ensuite, injuste : les ménages les plus modestes n'en profiteraient que très peu, puisqu'ils vont rarement au restaurant.

Elle serait coûteuse (…)  et son effet sur l'emploi, enfin, reste incertain.  

 

Enfin Pour le Figaro.fr, Au restaurant, la TVA va baisser, l'addition aussi et

Mathilde Visseyrias évoque dans le même article la nécessaire modernisation

 

Pour se moderniser, les restaurateurs devront dépenser plus que les 2 % de chiffre d'affaires qu'ils ont l'habitude de consacrer à l'investissement. Ils devront en particulier se mettre à niveau pour les nouvelles normes anti-incendie et rendre leurs établissements accessibles aux handicapés au plus tard en 2015.

 

 

En cliquant sur les liens ci-dessus, vous pourrez lire la totalité de ces trois articles de presse.