Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.10.2012

Retour

 

 

paris,métro,rénovation,artDilemme, choix (plus de mille clichés), angle de présentation…

De toute façon, je ne pourrais ici vous présenter tous ces riches moments d’une semaine parisienne. Et j’ai encore en mémoire les photos de l’an passé et de ces notes restées en l’état de constructions mentales ou de vagues brouillons !  Alors, je ferais des choix bien sûr et essayerai de partager quelques uns de ces instants présents, de belles découvertes ou tout simplement d’atmosphère. D’ailleurs, « atmosphère » sera le nom de la première série photographique que je publierais cette semaine. Mais laissez moi le temps de sortir du métropolitain parisien.

Avec une belle surprise en constatant le travail fini de rénovation, de mise en valeur architectural et artistique  entrepris par celles et ceux qui ont œuvré à ce "Renouveau du métro" . Et d’apprécier une propreté que je n’ai pas toujours retrouvé  une fois à l’air libre…

 Dans les couloits du métro parisien-PhotosLP Fallot (3).jpg

Dans les couloirs du Métro parisien-PhotosLP Fallot, octobre 2012

 

23.09.2012

La Sérénité pour ce jour

L’art accompagne mes années depuis ma sortie du C.A.L.M.E en 2003. Pas seulement la photographie, les arts. Je continue dans ma quête de Nouvelle vie à découvrir le formidable outil de résilience qu’est l’expression artistique, écrivais-je sur ce Carnet et dans une Note dont le titre - L’Art, la Vie - résumait bien ce que j’écris ce jour. L’art m’apaise, me libère de l’orgueil, surtout me relie au monde et m’ouvre l’esprit.  Voilà une des choses importantes que j’avais envie d’écrire en ce jour si particulier.

 

abstinence,anniversaire,dépendance,alcoolisme,nouvelle vie,photo,art |

Sculptures d’Emmanuel Michel, (Franchement Art 2012) Citadelle de Villefranche sur Mer,

Septembre 2012 -Photo Louis-Paul Fallot

 

 

C’est peu me direz-vous. Je ne veux pas écrire pour écrire. Non que mes précédents billets des "23 septembre" étaient des « obligés » bien au contraire. Ils sont là et je n’en changerais pas un mot. Je les lis, les relis et espère que les mots de ce langage du coeur continuent parfois à apporter réconfort et espoir.

 

Lire la suite