Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11.11.2015

Paris la Seine, l'heure bleue

La Seine à Paris-PhotosLP Fallot (2).JPG

Retour d’un séjour automnal et parisien. Quelques jours d’une rare intensité et de très belles rencontres. Peu de temps pour se poser et peu de tourisme mais quelques instants ici et à l’heure bleue pour se réciter avec Prévert  Il était une fois la Seine, il était une fois la vie.
A très bientôt.

La Seine à Paris-PhotosLP Fallot (3).JPG

 

"Comme le fleuve Amour
vous l’entendez la belle
vous l’entendez roucouler
dit un grand seigneur des berges
un estivant du quai de la Râpée
le fleuve Amour tu parles si je m’en balance
c’est pas un fleuve la Seine
c’est l’amour en personne
c’est ma petite rivière à moi
mon petit point du jour
mon petit tour du monde
les vacances de ma vie
Et le Louvre avec les Tuileries la Tour Eiffel la Tour
Pointue et Notre-Dame de l’Obélisque
la gare de Lyon ou d’Austerlitz
c’est mes châteaux de la Loire
la Seine c’est ma Riviera
et moi je suis son vrai touriste"

Extrait du poème de Jacques Prévert La Seine a rencontré Paris
Recueil : "Choses et autres"


 

La Seine à Paris-PhotosLP Fallot (1).JPG
Paris, novembre 2015
Photographies Louis-Paul Fallot

15.05.2015

Le temps des coquelicots

 

coquelicot,mai,poème,printemps


Coquelicots

Dans le vert du printemps
Tâches d’un jour éclatant
Pétales de soie – transparents
Dépliés, repliés par le vent
Envahissent  talus, pierres et champs

Un court moment nous accompagnent

Dans les villes, dans les campagnes  
Petite fleur de pavot
Tes poils hérissés vers le haut
Tu sèmes tes graines vers d’autres fleurs  
Qui nous mettent du baume au cœur

Coquelicot sur un tableau

Quand Monet immortalise le beau
Coquelicots sur la photo
Poème de mai en quelques mots.

 

coquelicot,mai,poème,printemps

 

"Dans la  symbolique des fleurs,  le coquelicot incarne l’ardeur fragile . Un trait de caractère qui, je crois, me  correspond bien… "  . Sur un poème  Coquelicots, écrit en 2007, illustré de photos récentes et avant un temps de pause sur ce blogue.
 

coquelicot,mai,poème,printemps

 

22.01.2015

Le cœur navigant (Andrée Chedid)

 

poème,andrée chedid,au coeur du coeur



Le cœur navigant

 

Loin des cultes
qui nous réduisent en cendres,
Des temples
où le ciel se force en vain une entrée,
Loin des puissances d’airain que d’autres
puissances culbutent

Élisons encore la vie
Au sommet du jour blessé.

Plutôt le fruit hasardeux
Que la lettre de marbre,
Plutôt toujours chercher
Et ne jamais savoir :

Arc à travers buissons,
Aile à travers pièges,
Que la sinistre fresque
d’une vérité bouclée.

Le temps fond comme cire,
Et les verrous ne cèdent qu’au cœur navigant.

 Andrée Chedid


 

Extrait du recueil de poèmes   "Au cœur du cœur", chez Librio.   A propos de ce livre,  Marine de Tilly écrivait dans Lepoint.fr Andrée Chedid reprend tous ses thèmes de prédilection : la mort, la violence et l'exil, et surtout l'espérance et la liberté. Empreint d'une douce humanité et de la sérénité du sage, ce recueil est un joyau, un hymne à la vie. (Extrait de ma Note du 8 février 2011)

Retrouvez d’autres poèmes d’Andrée Chedid sur ce blogue:

Pour survivre
Saisir
Errer
L’espérance