Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22.11.2012

L'implosion

 

Panneau-PhotosLP Fallot.jpg

Un panneau d'affichage à Paris - Photo Louis-Paul Fallot, 2012

 

Je ne parle ici que  rarement de politique. Ce n’est pas la raison d’être première de ce blogue.

Mais je m’y intéresse comme chacun et d’ailleurs, j’aime à rappeler qu’à l’origine le mot politique a pour sens   qui se rapporte à la cité, ( polis en grec) . "La cité est l'ensemble des citoyens organisés suivant des lois. Cette organisation est un politeion, mot que l'on peut traduire par constitution. Selon Aristote, c'est l'appartenance à cette constitution, largement indépendante des conditions matérielles, qui fait le citoyen et fait naître en l'individu le sentiment de participer à un groupe collectivement administré. " (Source Wikipédia)

 J’appréciai donc de  participer  et contribuer à des débats d’idées, d’échanges et de partages sur Terra Philia, blogue ayant cessé ses publications mais toujours en ligne.

Je me suis souvenu en suivant l’actualité de ces jours d’un billet que j'avais écrit et  dont le titre était Enfin, l’implosion politique ?

Quelques extraits:

 (...) Ce qui est vraiment nouveau ou plus exactement qui apparait au grand jour, c’est l’obsolescence du système issu de notre 5ème république, son inéquation avec la société d’aujourd’hui, celle du 21ème siècle. C’est l’impossibilité pour le citoyen électeur de s’y retrouver dans ces partis « traditionnels » qui disparaissent sous les « personnalités » .
Où dans un même mouvement se côtoient des hommes et femmes se voulant toutes et tous leader mais ne partageant pas grand-chose d’idées et valeurs communes.
Il est loin le temps des grands hommes qui sont devenus hommes d’Etat parce qu’avant, ils avaient été de grands hommes politique qui savaient rassembler, fédérer. Autour d'idées et d'un projet. 

(...) Aujourd’hui en effet, on trouve les idées les plus conservatrices et celles les plus progressistes dans un même parti. Les femmes et les hommes qui les portent se côtoient de plus en plus difficilement. Le citoyen électeur est perdu, il délaisse son bureau de vote.

Je terminais ce billet en évoquant l’éditorial d’un chroniqueur de radio :  

(…) comme le dit l’éditorialiste de France Inter, l’épisode que nous venons de vivre montre que, malgré les pesanteurs institutionnelles, tout est là pour un « Big One » en 2012.
 

Une de Libé.jpg

 

C’était…le jeudi 24 mars 2011 à l’issue du premier tour des élections cantonales en France ; quelques jours plus tard, le 9 avril, le quotidien Libération faisait la  Une que je reproduis ci-contre.

En commentaire, j’avais écrit que ce serait un « best » !

20.11.2012

Élucubrations et canons

 

My war-PhotosLP Fallot.jpg

 My war-Photo Louis-Paul Fallot

 

Il y a des "guerres" qui font sourire comme celles des "chefs" et qui alimentent les  jours et nuits d’un week-end hexagonal d’une France qui souvent se regarde le nombril…

Il y a d’autres images dans le même temps  sur le petit écran, insoutenables et  qui durent hélas depuis la nuit des temps, dans ce proche Orient.

Il y a des vieux vinyles et  comme pour l’actualité, il y a le titre qui faisait  le hit  et  des chansons qu’il serait bien de ne pas oublier…