Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.04.2011

Une trace Pour le Japon

 

Pour le Japon-La Trace.JPG

LA TRACE: CLIQUER CI-DESSUS POUR VOIR LA PAGE SUR LE SITE "POUR LE JAPON" DU MUSEAAV 

 

C’est avec un grand plaisir que j’ai répondu à l’appel de Gabriel – que j’ai rencontré le 1er janvier lors de cet inoubliable rendez-vous du Soleil levant au Col  de Vence   - aux artistes azuréens.

Né à Tokyo, élevé par une japonaise de Sendai, le plasticien Gabriel Yoshitsune Fabre a souhaité fédérer toutes celles et ceux qui souhaitent venir en aide aux victimes de cette catastrophe en organisant une expovente et une vente aux enchères.  (Lire le Dossier de Presse en PDF)

Plaisir également d’apprendre qu’une centaine d’Artistes azuréens a répondu à cet appel de Gabriel et du Museaav.

« Cette démarche spontanée donnera aux artistes l’occasion de démontrer que leur Art est universel et que le public, en achetant une œuvre ou en participant à une performance, partagera avec eux un même élan de solidarité. »

Venez nombreux à ce rendez-vous, expo-vente et programmation événementielle    

Vendredi 15, samedi 16, dimanche 17 avril avec prolongation jusqu’au 24.

 

japon,pour le japon,gabriel yoshitsune fabre,nice,museaav,art,artiste,photo,la trace,chantier naval

Tous les renseignements et le programme

sur le site dédié du MUSEAAV Pour le Japon

 

08.04.2011

Un conseil avisé

 

Le conseil du pigeon-PhotosLP-2011.jpg

 

Il m’a suggéré de me poser moi aussi. 
Enfin, c’est ce que j’ai cru lire dans son regard…
 
 

Pause musicale  avec   Asaf Avidan & The Mojos .Et merci à  Didier Varrod de France Inter  (Encore un matin) pour cette découverte.

  

 

Publié dans Actu, Blog, Photo | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : pause, photo, pigeon | 20:00 |  Facebook |  Imprimer |

31.03.2011

Des tricots de rêve

 

atelier jacqueline mattéoda,haut de cagnes,cagnes,tricot,arbre,avril

 

Je l’ai surprise dans son atelier mais cela aurait pu être au pied d’un olivier ou d’un eucalyptus  son arbre préféré ; sur les galets de la plage ou assise sur un banc de la place du village. Elle tricotait.

 

 

Jacqueline MATTEODA-PhotosLP-2011.jpg
Rien de bien original me direz-vous, elle tricote depuis si longtemps. Tricot d’art s’entend et avec pour pelote, la récup des bennes à déchets.  Des pellicules de films audio ou vidéo, des rouleaux  de papier torsadés et bien d’autres choses.






A chaque tricot ses aiguilles et pour le chanvre d’une expo faite en commun (Chantier naval) , nous avions sollicité sur le net des rames de marins. Elle tricote. Et cette fois, de la laine, est-ce là un début de sagesse?  Heureusement non, l’art et l’artiste ne seraient  rien sans la douce  folie  que nous appelons poésie.


Mais que vont devenir tous ces tricots, patiemment conçus sur mesure ? Pour des petits ou  des grands, ce sera à chacun selon sa taille! Car  Jacquie va habiller les plantes à bois du Haut de Cagnes. Avez-vous écouté les arbres ? nous demande-t-elle ?  J’ai flâné dans mon village, oreilles aux aguets et me suis arrêtée au plus léger chuchotement. Légèrement « arbro » ils se plaignent de l’indifférence du regard des hommes (…)

Alors la tricoteuse d’émotions nous invite à la suivre ;  sur le trajet des arbres - élus de son cœur – elle nous contera leur histoire. Venez nombreux samedi faire rimer Jacquie et poésie. Et pour celles et ceux qui sont loin, je vous en ferais le récit..., en photographie.

 

 

Affiche sur porte-PhotosLP-2011.jpg

Photographies  Louis-Paul Fallot

 

 

EN AVRIL NE TE DECOUVRE PAS D’UN FIL

Haut de Cagnes, du Planestel à la place Grimaldi

"Je tricote mes rêves"

Mise en scène: Jacqueline Mattéoda

Acteurs : 25 arbres

Samedi 2 avril à partir de 18 heures.