Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27.03.2010

the cat on the roof

 
Un chat sur le toit-PhotosLP FALLOT.jpg

 

 Je signe l'exil planétaire

des heures passant pour renaître

mon regard  est horizontal

sur la ligne lointaine

 

si je revenais ?

si  tu repartais ?

 

Des ardeurs prolétaires

seras-tu maitre ?

Des douceurs félines

seras-tu esclave ?

 

je t'attends .

Moi de mon toit

toi dans les caves

à quelques pieds sur terre .

 

Un poème d'Alain Allain

sur une de mes photos.

Inédit-Mars 2010 

 

  

24.03.2010

Le temps

 

 

L'ARBRE ROSE-PhotosLP FALLOT (4).JPG
Cagnes le Béal-Mars 2010
PhotosLP

 

Je n’ai pas le temps !  j’entends souvent.

J’essaye d’éviter cette phrase sans appel.

 

En fait, il faudrait mieux avouer que se  cache derrière cette formule quelque peu expéditive un constat d’impuissance, un disfonctionnement personnel.

Des engagements pris à la hâte, une sur estimation de ses capacités ou plus simplement ce qui serait  une mauvaise « gestion de son temps ».

 

Gestion du temps : un grand classique des séminaires et autre formations….

Je me souviens lors d’une de ces séances avoir retenu que dans un planning d’activité journalier, semainier…, il fallait être conscient  que soixante-dix pourcents de son activité serait fait d’imprévus et qu’il convenait d’intégrer cette donnée à son planning d’activité ! 

Et bien sûr d’appliquer une méthode, ces  conseils dispensés et souvent  aussitôt oubliés.

Mais à  l’heure du Net, il n’est point besoin de séminaire, amusez vous à taper « gérer son temps » ou « gestion du temps » sur votre moteur de recherche et apprêtez vous  à passer … beaucoup de temps  à lire  pages de conseils, propositions de stages ou achat de revues traitant de ce sujet ! Que ce soit en développement personnel ou coaching  professionnel, vous n’aurez que l’embarras du choix.

 

Le paradoxe du temps c’est que rares sont ceux qui estiment en avoir suffisamment, alors que chacun dispose de sa totalité. (J.L. Servan-Shreiber)

 

Au-delà de ces quelques généralités sur cette notion du temps, complexe et abstraite, je crois avoir trouvé par expérience quelques principes que je me garderais bien de généraliser comme méthode ou conseil ; non juste  l’écrire ici pour moi-même et à qui voudra bien le lire.

 

J’essaye d’appliquer « l’important d’abord » et de prendre « le temps » de l’identifier.

L’important n’est pas toujours là où je crois. L’écrire, se le remémorer mentalement permet de se garder une ligne de conduite tout au long de la journée.

Ensuite de ne plus me fixer le matin des objectifs journaliers démesurés que bien sûr je n’arriverais pas à tenir ;  et qui seront source de frustration à l’heure de mon  bilan de soirée.

Accepter aussi de ne pas être maitre de mon temps tout le temps et de regarder ces moments d’imprévus comme  des cadeaux, autant de découvertes que  de partages.

Se poser régulièrement, pour mon  bien être physique et mental mais aussi pour faire un point d’étape dans ma trajectoire du jour ou de la semaine  et en rectifier le tir si nécessaire.

 

Enfin et surtout, vivre l’instant présent, en ayant toujours en pensée ce « Rien qu’aujourd’hui »,  texte qui ne me quitte jamais et déjà  cité sur ce Blog : 

Il y a dans chaque semaine deux jours pour lesquels on ne devrait pas se tracasser...

L'un de ces jours est "hier" avec ses erreurs et ses soucis, ses fautes et ses bévues, ses maux et ses peines. Hier s'échappe à jamais de nos mains.

L'autre jour, c'est "Demain", avec ses fardeaux, ses larges espérances et ses pauvres accomplissements.

Il ne reste qu'un jour : "Aujourd’hui ". Tout homme peut livrer les combats d'un seul jour... Ce ne sont pas les épreuves d'un seul jour qui rendent les hommes fous, c'est le remords ou la rancœur d'un incident qui est arrivé hier et la crainte de ce que demain peut apporter....

Vivons donc un seul jour à la fois. Juste pour aujourd’hui. 

 

Ce matin j’ai passé un moment à écrire ces lignes. Un temps avec moi-même qui devient partage. Cela m’a paru  plus important que de préparer une Note pour demain  sur le quatrième anniversaire de ce Blog. Finalement un non évènement, j’ai déjà répondu à cette question  Pourquoi je blogue .

 

Je me suis remémoré d’avoir pris le temps de me poser un instant sur la route  en voyant cet arbre dans la ville. Attiré par cette  lumière d’un premier jour de beau temps de ce nouveau printemps, je me suis arrêté le temps de quelques clichés. Pourtant, je n’avais à priori  pas le temps. Ce rose et bleu a illuminé mon début de matinée et m’a apporté de la sérénité pour le reste de la journée.  C’était hier, c’est aujourd’hui que je le partage.  Et puisque il est aussi question de Blogs et d’anniversaire, je vous offre ce lien vers Saison 2, une de mes notes préférées intitulée " Confidences dans la lumière de mars", une autre illustration de cette notion du temps.

Bon printemps à toutes et tous.

 

 

 

L'ARBRE ROSE-PhotosLP FALLOT (2).JPG
Photos LP FALLOT

 

20.03.2010

Printemps est un joli Mot

 

Printemps-PhotosLP Fallot (5).jpg

 

 

 

 

Printemps est le mot du jour !

Normal, l’hiver fut long et rude.

Pluie, neige, vent, froid;

et pas toujours que dehors les tourments!

 

Printemps est un mot magique ;

il réchauffe les cœurs et les corps.

Comme une renaissance, l’envie d’appliquer

Le fameux slogan

« Habille-toi et sors »

 

Ce matin j’ai anticipé sur mon écran.

Revoir quelques ballades pour se préparer

A redécouvrir à deux pas d’ici

L’éveil de la nature,

arpenter les sentiers

et humer l’air du temps, tout simplement.

 

 

 

 

Printemps-PhotosLP Fallot (4).jpg
Photos Louis-Paul Fallot
Printemps-PhotosLP Fallot (2).jpg