Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24.10.2017

Pour nous deux

 

cath

 

Si je publiais un texte, il commencerait par ses mots Je suis allé marcher sur la plage et j’ai ramené trois coquillages, un galet comme ceux que l’on peut trouver en Méditerranée et sur la dune j’ai cueilli une petite fleur ovale cotonneuse que je nomme « mimi », et que tu aimes tant. Et ma Note aurait pour titre Pour nous deux.
Le reste est trop intime pour être publié ici, il est écrit dans mes pensées mais je te l’ai raconté en marchant sur la plage car tu étais à mes côtés là où tu es par le langage du cœur et celui de l’amour. 

 

Merci à mes lecteurs de comprendre que je ne souhaite pas de commentaires
à ce billet très personnel.

Photographie: Quimiac, octobre 2017

  

Publié dans Mots et photos | Lien permanent | Tags : cath, quimiac, plage | 22:46 |  Facebook |  Imprimer |

03.12.2016

Le choix d’une photo



Le choix d'une photo-Louis-Paul Fallot.jpg
Marais de Mesquer - Quimiac
Photographie Louis-Paul Fallot, 23 septembre 2016



C’est l’une de mes photos exposées au Festival PhotoMenton cette année (*) . Sans doute également la plus remarquée et commentée des quatre agrandissements (format 50x70) de mon panneau n° 78 au Palais de l’Europe. Visiblement une surprise pour celles et ceux  habitués à voir mes photos lors de précédentes expositions. Cette série serait très différente de mon travail "habituel" mais je pense que cet étonnement  le sera moins pour les lecteurs de ce blogue sur lequel je présente mes différents styles photographiques. Si chacun peut voir dans cette série un aspect pictural voire abstrait - ou autre et c’est bien ainsi -  je la considère en ce qui me concerne plus comme une œuvre intimiste partagée à deux avant d’en faire le choix d’une exposition.  Avec une date de prise de vue  chargée pour moi d’un sens particulier dans ma vie personnelle et un lieu  de  retour aux sources  et de  racines familiales. Remarquée et ayant eu deux prix  lors de ce Festival photographique, cette série et cette photo vont continuer d’être exposées l’an prochain et  j’en suis très heureux.


(*) Le lien pour visionner mon album "PhotoMenton 2016" sur flickr

05.10.2016

Quiétude

 

vacances,septembre,quéitude,quimiac

 

Voici le temps de la quiétude, de la douceur et des vacances.
Des vacances en septembre après un juillet/août très particulier. De vraies vacances, sans doute un peu courtes mais d’autant appréciées qu’elles furent auparavant mises de côté, différées, reportées… 
J’ai souvent écris ici sur septembre. Non pas sur la rentrée scolaire mais sur ce mois  zappé du calendrier d’été par les médias et les lois du marché, des dictats imposés d’une actualité façonnée et qui n’est pas forcément la nôtre mais plutôt celle de la consommation ou des échéances  politiciennes… 
Dans mon billet souvent repris sur ce blogue -  c’est en septembre -  j’écrivais : Je les regarde avec sympathie ces vacanciers  « hors norme » de septembre, ils profitent mieux du temps, semblent moins stressés, sont plus courtois aussi…
Nous avons pu  le vérifier et le vivre cette année : Sur la route, les aires d’autoroute, dans les commerces et lieux publics…et cela fait du bien en ces temps agités. Et si en certains lieux -  le beau temps aidant -  nous avions l’impression d’être presque en plein été, en d’autres plus propices sans doute  à  la farniente aoûtienne qu’aux découvertes touristiques et culturelles, c’est la belle chanson de Francis Cabrel qui m’est revenue à l’esprit. C’est le silence qui se remarque le plus; les volets roulants tous descendus ;de l’herbe ancienne dans les bacs à fleurs sur les balcons…On doit être hors-saison.
Un hors saison qui doucement et sans que nous nous en apercevions vraiment nous a amené de l’été en automne en poursuivant ces vacances faite de quiétude dont nous avions tant besoin.