Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.10.2016

De retour du bord de mer

 

Le Cros-Photo LP Fallot.jpg



Cette même semaine, je vois que l’on démonte les bains de soleil sur les épis des plages du bord de mer et que l’on installe les guirlandes de Noël dans la rue commerçante, juste en face. Le calendrier des services municipaux (ou de la métropole) est impitoyable, tout comme celui de l’Etat qui fixe le calendrier des vacances scolaires ou du Parlement européen qui perpétue un inutile changement d’heure.
Le la est donné, nous sommes priés de nous vêtir de nos habits d’hiver et invités à prendre le thé à la nuit tombée ! Et pourtant…il y a encore de beaux restes de la saison d’été même si l’on y ajoute le qualificatif d’indien ou en novembre de la Saint Martin. En témoigne ces photos d’un jeudi 27 octobre 2016 sur le bord de mer cagnois.
Il nous faudra donc d’ici demain changer nos habitudes, sortir plus tôt et organiser des soirées plus longues…J’ai un peu de mal avec çà question moral mais je ne vais pas me laisser gagner par cette dépression automnale. Et puis le calendrier des saisons n’est pas fixé lui par un arrêté gouvernemental et les jours rallongeront dés le 21 décembre ! Alors, en attendant le solstice d’hiver, profitons de l’automne et des beaux cadeaux de la météo.


Bord de mer en octobre-PhotosLP Fallot.jpg

Bord de mer du Cros de Cagnes, 27 octobre 2016
Photographies Louis-Paul Fallot



21.10.2016

Ce temps particulier

 

carnet de vacances septembre 2016Ce sera une photo ou un mot, quelques phrases peut-être, pour exprimer un état, une sensation encore brouillonne qui va se décanter avec le temps, un temps où vient se mélanger souvenirs et rêves éveillés, un temps d’images qui défilent et se perdent dans le tracé d’une carte où qui dessinent un nouveau territoire aux contours mal définis. Et pourtant tout est précis mais rien n’est encore construit dans cet album d’instants de vie. Le sera-t-il à la manière d’un carnet de voyage aux mots inscrits au jour le jour ? Sera-t-il enrichi de ces recherches postérieures au voyage et qui viennent compléter et poursuivre un temps qui forcément fût limité. Un temps dit de vacances où tout est différent avec d’autres mondes sans aller au bout du monde ! S’arrêter et au retour laisser décanter ce qu’il convient de nommer un temps particulier. Alors le partage peut se faire, avec soi en premier dans sa tête un peu submergée. Puis avec celle qui à ses côtés écrit aussi le voyage à l’encre de ses propres émotions. Avec la famille et les amis retrouvés, aussi avec ces personnes rencontrées le temps de quelques paroles et dont l’on retrouve une trace dans la poche d’un sac à dos ou d’un ciré. Mais il suffira d’une image retrouvée, d’un mot, d’un commentaire, ou d’un courriel…. d’un clic sur un moteur de recherche, de tant et si peu de choses pour que le voyage mental reprenne le cours de ses chemins multiples devenus un bout de son parcours. Alors viendra le temps d’en écrire quelques pages et de les partager.

 

Ce texte est « une réécriture » d’un billet écrit en 2008 sur le blogue Terra Philia avec pour titre "Le paradoxe d’un (non)-partage". Une amie des blogues avait alors déposé ce commentaire si juste : "Cet état d'être particulier, je l'appelle la "sentimacération". Un trempage de ressenti(s), durant un temps plus ou moins long, afin d'en extraire des sucs d'émotions pures, un concentré "d'instants rares".  Du jus de bonheur, en quelque sorte !"

 

14.10.2016

Figeac et les Écritures du Monde



Figeac-PhotosLP Fallot (1).jpg



Ville étape sur notre route vers la Bretagne depuis plusieurs années, nous aimons beaucoup Figeac (et ses environs) où nous avons nos habitudes sur les bords du Célé…

Lire la suite