Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.10.2016

De retour du bord de mer

 

Le Cros-Photo LP Fallot.jpg



Cette même semaine, je vois que l’on démonte les bains de soleil sur les épis des plages du bord de mer et que l’on installe les guirlandes de Noël dans la rue commerçante, juste en face. Le calendrier des services municipaux (ou de la métropole) est impitoyable, tout comme celui de l’Etat qui fixe le calendrier des vacances scolaires ou du Parlement européen qui perpétue un inutile changement d’heure.
Le la est donné, nous sommes priés de nous vêtir de nos habits d’hiver et invités à prendre le thé à la nuit tombée ! Et pourtant…il y a encore de beaux restes de la saison d’été même si l’on y ajoute le qualificatif d’indien ou en novembre de la Saint Martin. En témoigne ces photos d’un jeudi 27 octobre 2016 sur le bord de mer cagnois.
Il nous faudra donc d’ici demain changer nos habitudes, sortir plus tôt et organiser des soirées plus longues…J’ai un peu de mal avec çà question moral mais je ne vais pas me laisser gagner par cette dépression automnale. Et puis le calendrier des saisons n’est pas fixé lui par un arrêté gouvernemental et les jours rallongeront dés le 21 décembre ! Alors, en attendant le solstice d’hiver, profitons de l’automne et des beaux cadeaux de la météo.


Bord de mer en octobre-PhotosLP Fallot.jpg

Bord de mer du Cros de Cagnes, 27 octobre 2016
Photographies Louis-Paul Fallot



16.01.2016

Sans changer de chemise


Même eux ! Les voilà qui défilent cette semaine d’une émission tv à l’autre, qui racontent la même chose bien sûr et qui n’ont même pas pris le temps de changer de chemise...
Vous me direz que l’un est toujours vêtu pareil et que c’est un choix assumé depuis bien longtemps. C’est vrai mais cela faisait tellement mauvais théâtre de les voir ainsi passant d’un plateau à l’autre pour vendre finalement des réflexions que l’on peut trouver dans chacun de leurs bouquins.
Vous me direz que c’est le passage obligé de la promo et là je ne vous suivrai pas, pas pour ces trois là à la notoriété suffisante pour imposer à leur éditeur une humilité revendiquée dans leurs écrits.
Pourtant je les aime bien ces trois là : le bouddhiste, le psy et le philosophe. Et si je les ai appréciés dans leur première prestation (La Grande Librairie), j’étais loin de penser qu’ils allaient (eux aussi) défiler de télé en télé ! Ils m’ont un peu déçu les trois amis mais vous me direz que c’est le système qui veut çà et qui oblige. Je n’en suis pas sûr mais vraiment pas du tout, ces trois-là ont- je me répète- le pouvoir de négocier un contrat d’édition!
Vous me direz que je suis naïf et vous aurez un peu raison. J’ai cru à leur "séjour"  à trois pour échanger tranquillement entre amis. J’étais loin de penser qu’il s’agissait en fait d’une énorme opération marketing ! Et qui ne fait semble-t-il que commencer, tous médias confondus. Mais pour "leur livre à six mains", ce sera sans moi, je préfère retourner vers quelques valeurs sûres comme le Plaidoyer pour le bonheur (*), Les Etats d’âme ou La Construction de soi.



(*) Voir sur ce blogue et à propos de ce livre ma Note Être libre