Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.01.2010

2010

 

L’amour est le miracle d'être un jour entendu jusque dans nos silences , et d'entendre  en retour  avec la même délicatesse   la vie à l'état pur, aussi  fine que l'air qui soutient   les ailes  des libellules  et se réjouit  de leur danse .

Christian Bobin

 

 

Carte de voeux 2010-LP Fallot.jpg
Photo de mon livre "de mer à monts" aux éditions Baie des Anges

 

 

 

LIEN:

Ma Note du 1er JANVIER 2010

 

11.12.2009

La Note bleue

 

 

 
La vie Marc Chagall - PhotosLP Fallot.JPG

 

La vie, Huile sur toile,1964, 296 x 406 cm, don Marguerite et Aimé Maeght, 1964
Marc CHAGALL - Vitebsk (Russie) 1887 – Saint Paul 1985
PhotosLP Fallot – Octobre 2009

 

 

 

La Note bleue

 

Que se passe-t-il ?
Je n’arrive pas à l’écrire cette Note bleue
Pourtant, tout paraît si facile.
Et je  l’ai déjà fait
Vous parlant  d’objets ou de souvenirs
En forme de  sortir de souffrance
En le rêvant si fort ce bleu jusqu’à appeler ces mots
L’inconscient du bleu…(*)

J’ai feuilleté mes pages de clichés
Et y ai vu du bleu  bien sûr
Mais aussi plein de couleurs
Du rouge du blanc ou de l’orange
Du noir  du vert et  même du gris

Que se passe-t-il ?
J’ai devant l’écran vide
Et le clavier muet
Refait l’exercice
De laisser aller mes pensées
Elles sont devenues multicolores
Et tout est devenu évident, c’était le temps !

Pas le temps d’ici ni le temps qui passe
Non le temps présent, le temps du résilient
Le bleu est devenu ordinaire
Mais sans enlever les rêves.
Il est devenu quotidien et au petit matin
Il suffit de regarder le ciel

Pour voir que le bleu est multiple
Il est unique comme chaque jour
Oui c’est cela j’ai enfin compris
Le bleu reste bleu mais  se mélange
Aux couleurs de la vie, multiple !

 

Louis-Paul, décembre 2009

 

 

*Voir ma Note du 12 avril 2006

L’inconscient du bleu

 

 

03.12.2009

Bernard et les photographes

Comme je ne participerais pas, ais-je le droit de proposer un mot?
Si oui PARTAGE  écrivais-je en juillet et à propos du défifoto avant de partir loin des villes et des accès Internet.

Ce fût l’occasion d’une Note et d’une très belle photo que publia Barbara sur son Blog L’Eternité de l’instant.

 

Partage-Photo Barbara.jpgTrois mois plus tard, elle nous raconta avoir revu ce monsieur, place Masséna à Nice : Vous vous souvenez de moi? Vous m'avez autorisé à vous photographier cet été avec un petit oiseau. "ah oui, je m'en souviens, mais a présent ils ne viennent plus, je ne sais pas pourquoi... Mais vous l'avez avec vous la photo?"

 

C’est à mon tour d’écrire une suite à cette belle histoire, de partages et de photos.

En visitant les stands des  exposants à PhotoMenton en novembre, je m’arrêtais devant  une très belle exposition intitulée "Les Invisibles".

 

Je discutais avec Fabien, son auteur, lui disant combien j’appréciais ses photos mais aussi sa démarche.

 

 

 

Il m'expliqua et me nomma tous ces personnages  rencontrés au fil de ses voyages  et avec qui il avait pour beaucoup tissés des liens. J'ai voulu ramener de plus en plus de clichés. Non pas misérabilistes, car ils ne rendraient pas justice aux personnes qui ont eu la gentillesse de se laisser photographier. Simplement intimistes. (Voir le lien Les invisibles ci-dessous)

 

Fabien NGUYEN- Les invisibles-PhotoMenton 2009-PhotosLP (3).JPG

Fabien NGUYEN- Les invisibles-PhotoMenton 2009-PhotosLP.JPGFabien NGUYEN- Les invisibles-PhotoMenton 2009-PhotosLP (2).JPG

 

 

En même temps, je fixais  un homme sur un cliché :

IL  était là, l’homme au petit oiseau qui sympathise avec les photographes

Il s’appelle Bernard. 

 

 

 

 

LIENS :

Partage sur L’Eternité de l’instant

Les invisibles, le texte de Fabien Nguyen 

PhotoMenton, le site

 

PHOTOS:

Photo 1 de Barbara,Blog Eternité de l’instant

PhotosLP pour  2,3,4

Le stand de Fabien Nguyen à PhotoMenton 2009