30.09.2011

La route



Si je vous dis que souvent, nous partons de l’embouchure du Var le matin…pour n’arriver qu’en soirée au pied du clocher de Méailles. Vous comprendrez que nous aimons prendre notre temps sur la route de Haute-Provence. Que le trajet fait partie à part entière de ce bonheur partagé.
Oui,nous aimons flâner, nous arrêter, prendre le temps de l’instant présent.



Sur la route-PhotosLP (4).jpg
La chapelle romane de l'Assomption, ancienne Notre-Dame du Cians.  

Lire la suite

29.09.2011

La pause

 

Non pas la pause ici sur ce blogue mais là-haut, en Haute-Provence...

 

Le deviner, sans être certain que c'est lui...

 

Lézard-PhotosLP Fallot (2).jpg

 

Préparer l'appareil, avancer doucement...

 

Lézard-PhotosLP Fallot (3).jpg

 

...Très doucement, et observer...

 

Lézard-PhotosLP Fallot (4).jpg

 

N'est-ce-pas là un bel exemple d'instant présent?

 

Lézard-PhotosLP Fallot.jpg

Merci à lui.

23.09.2011

Le langage du cœur

 

Parce que nous sommes frères dans la souffrance

et que nos outils communs de délivrance

ne sont efficaces que dans la mesure où

nous les transmettons constamment à d’autres,

notre mode de communication

a toujours été le langage du cœur.

Bill W

 Langage du coeur - PhotosLP.jpg

 

Partager, le mot n’est pas anodin. J’ai eu durant les mois qui ont précédé mon séjour à Cabris de rares moments où je sortais de mon isolement. C’était dans ces groupes de paroles où j’ai pu- inconsciemment au début-jeter les bases de ce que serait mon futur rétablissement. Quelque chose me poussait à quitter le monde de l’obscure et du désordre intérieur et je sais maintenant quecelam’a sans doute sauvé la vie. Ces instants brefs étaient comme une porte un tout petit peu ouverte dans une pièce d’insoutenable souffrance. Je sais aussi aujourd’hui que c’est l’instinct de vie qui guidait vers un ailleurs ces pas hésitants. Tout cela, je le raconteun peudans mes Notes anniversaires.

Le langage du coeur-PhotosLP.jpg

 

Lire la suite