Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.08.2020

Dans la saline



P1010102_DxO.jpg

 

A deux pas de Kerguilloté (*) , l’une des salines de Mesquer.

"Les salines de Mesquer font partie du territoire du célèbre sel de Guérande. Suivez les traces des Aigrettes et Hérons cendrés pour découvrir ces étonnants marais salants. Venez à la rencontre des paludiers qui vous feront découvrir leurs produits et leur travail." On peut également lire sur le site Au détour d’une saline site qui propose également un historique de l’activité salicole qui a bien failli disparaitre .L’activité salicole à Mesquer remonte au XIVème siècle." On recensait en 1801 3250 œillets exploités. Aujourd’hui, la technique utilisée pour récolter sel et fleur de sel reste la même. Aux alentours de 1970, des hommes et des femmes conscients de l'équilibre écologique de cette zone marécageuse, qui met en communication le Parc naturel régional de Brière et l’Océan Atlantique, mirent tout en œuvre pour le renouveau des Marais. Aujourd’hui, le bassin du Mès compte environ 410 œillets exploités par 11 paludiers. Il y a une vingtaine d’années, seulement 80 œillets étaient en exploitation"

P1010103_DxO.jpg

 

(*) Voir ma Note  Sentiers et chemins à Kerguilloté




saline,mesquer,sel,kerguilloté
Photographies Louis-Paul Fallot, juillet 2020

29.04.2020

"Ma vie est un voyage" un texte de mon ami Robert



Un texte de mon ami Robert de Nice comme j'aime en publier sur ce blogue.
A sa lecture,  m'est revenu de suite cette photo, pour moi  comme une "évidence".
À toutes et à tous, mon absence sur ce blogue, ainsi que mes passages sur vos sites sont liés d'une part à des problèmes de santé personnels ainsi qu'à des difficultés de connexion à Internet. Un grand merci à toutes celles et ceux qui continuent de visiter ce blogue.  

 

 

Voyage_DSC_0239_LP Fallot.jpg

 

 

Ma vie est un voyage.

‘’J‘aurais pu le dire’’... La vie, est-ce un voyage ? Je ne sors pas souvent de chez moi; aller en voyage ce n’est pas pour moi, au mieux, je ne peux que les rêver. Si je voyage beaucoup c’est devant la télé... Je me contente de ce qu’a vécu un autre. Ou encore, de ce qu’il a filmé cet autre. Est-ce mon âge, ou bien ma conscience, J’aurais pu être un bon voyageur je pense. Bizarre, que ça me soit venu à l’esprit, Je pense avoir toujours rêvé ma vie, J’ai pourtant, des chaussures et deux pieds. Un jour, je me lèverai, et je partirai. Oui, il faudrait un jour que je m’amuse, Qu’il n’y ait pas que mes semelles que j’use, Quand je saurai vraiment, comment faire, J’irai un peu partout dans l’univers. Je sais, j’aime voyager, mais sans but précis, J’aime profiter de chaque endroit où je suis. Dans le passé, je l’ai fait devant la télé. J’ai pris le temps de visiter, de tout regarder, Puis je sais, que je me ferais des amis, Bien d’autres comme moi en auraient envie, On prendrait l’avion pour quelque part, Comme si c’était pour nous, un nouveau départ. « …Et puis un jour on les fait ces voyages, courses éperdues à la recherche de quelque chose, un vide à combler ? envies non satisfaites, vie monotone… L’équilibre perdu, le besoin de le retrouver ailleurs, en s’en grisant démesurément. Portant c’est en nous qu’est le plus beau voyage, celui que l’on racontera lorsque la vieillesse nous le dira. Le voyage de la vie, d’une vie, car nous n’en avons qu’une, même si elle comporte mille étapes. Elle sera la nôtre, notre histoire, le voyage de la vie. Court pour certains, long pour d’autres, chacun fera le sien !

Robert de Nice, 10 octobre 2019


Illustration:  Saint Guilhem du désert , Photographie Louis-Paul Fallot

10.11.2018

"Il était une feuille" , un poème de Robert Desnos




Il était une feuille avec ses lignes
Ligne de vie
Ligne de chance
Ligne de cœur
Il était une branche au bout de la feuille
Ligne fourchue signe de vie
Signe de chance
Signe de cœur
Il était un arbre au bout de la branche
Un arbre digne de vie
Digne de chance
Digne de cœur
Cœur gravé, percé, transpercé,

 

La feuille_Desnos.jpg


Un arbre que nul jamais ne vit.
Il était des racines au bout de l'arbre
Racines vignes de vie.
Vignes de chance
Vignes de cœur
Au bout des racines il était la terre
La terre tout court
La terre toute ronde
La terre toute seule au travers du ciel
La terre.

Robert Desnos

  

"Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie".
Voir « Poèmes et biographie » de Robert DESNOS sur le site "Un jour Un Poème" et un autre poème de Robert Desnos sur ce blogue. 

 

Illustration: Feuille d'automne, 2018, photo Louis-Paul Fallot