Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.11.2015

Terrasse des Brasseries

Un texte de mon ami Robert


Terrasse-PhotosLP Fallot.JPGTerrasse des Brasseries

Je connais ces endroits où les rencontres sont belles, autant que chaleureuses, j'ai besoin d'en parler. Quelques fous voudraient nous ôter cette façon de vivre et de se rencontrer. Un lieu convivial où chacun se retrouve, qu'il soit seul ou en compagnie. Une amie qu’on attend, une fiancée peut-être,  un parent ou un frère à qui l'on donne rendez-vous, un enfant pour une limonade et le grand-père pour un bon café et une belle histoire d'autrefois. La France aime ces lieux sacrés, parce qu'ils sont lieux de vie et de rencontres, de partage et d'atmosphère, de conversations de tout ordre, de rires et de blagues, mais toujours bon-enfant.

Je viens d'avoir un ami au téléphone, nous parlons de nous,  de notre santé et de nos activités respectives, de nos passions et plaisirs. Il revient de Paris, un congrès, il a  pris de belles photos de la Seine. Des terrasses de café également, ces lieux particuliers que tous deux nous connaissons bien.  Juste la semaine d'avant... d'avant ces horribles événements.

Lire la suite

08.10.2015

Alain

Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer

De passer en traçant des chemins…
Antonio Machado Caminante no hay camino



"L'automne est ma saison je suis de tous les octobres..... Persistant et feuillu je suis , Dans le Sud Ouest que j'habite et dans sa forêt cartésienne de pins maritimes, on l'appelle aussi maladie bleue. C'est le mois du pigeon ramier..de la palombe .Cet oiseau bleu que savent chanter les paloumeyres, migre vers les chaudes afriques. "C’est le commentaire déposé sur ce blogue par mon ami Alain en  2009 sur une Note  dont le titre était Pensées automnales.
Alain Allain, dont vous pouvez ici lire un peu de sa poésie : the cat on the roof et bien sûr Nantes.
Il a écrit ce poème que j'aime particulièrement et l'a illustré de l'une de mes photographies préférées de Nantes (…) de cette ville où nous avons tant de souvenirs communs; de Nantes où a commencé notre amitié avant que nos vies respectives nous éloignent et que, récemment, nous nous retrouvions écrivais-je en janvier 2013.

Mon ami Alain Allain, né à Nantes un octobre 1951, parti  en ce début octobre 2015, il y a quelques jours.

Alain Allain-PhotosLP.jpg

« Les lyres des poèmes ont le destin du vent. Ils vont et puis s'étirent jusqu'à des firmaments. »
Alain Allain,
Photo Louis-Paul Fallot prise à Préchac le 16 juillet 2010




Un jour Alain -.c’était encore un mois d’octobre, en 2011 -  dans l’une de ces correspondances que l’on s’échange par courriels en complément des commentaires écrits sur les blogues, tu m’avais fait part de  l’un de tes souvenirs personnels en citant Aragon chanté par Ferrat:
"Machado dort à Collioure
Trois pas suffirent hors d'Espagne
Que le ciel pour lui se fît lourd
Il s'assit dans cette campagne
Et ferma les yeux pour toujours."

Au revoir mon très cher ami, je pense aussi aux tiens.