Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.11.2018

"Il était une feuille" , un poème de Robert Desnos




Il était une feuille avec ses lignes
Ligne de vie
Ligne de chance
Ligne de cœur
Il était une branche au bout de la feuille
Ligne fourchue signe de vie
Signe de chance
Signe de cœur
Il était un arbre au bout de la branche
Un arbre digne de vie
Digne de chance
Digne de cœur
Cœur gravé, percé, transpercé,

 

La feuille_Desnos.jpg


Un arbre que nul jamais ne vit.
Il était des racines au bout de l'arbre
Racines vignes de vie.
Vignes de chance
Vignes de cœur
Au bout des racines il était la terre
La terre tout court
La terre toute ronde
La terre toute seule au travers du ciel
La terre.

Robert Desnos

  

"Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie".
Voir « Poèmes et biographie » de Robert DESNOS sur le site "Un jour Un Poème" et un autre poème de Robert Desnos sur ce blogue. 

 

Illustration: Feuille d'automne, 2018, photo Louis-Paul Fallot


12.11.2014

La dormance (ou quand l’automne prépare le printemps)

 

"A l'approche de l'hiver, tous les végétaux herbacés des régions tempérées et froides se préparent à passer le cap des basses températures et à survivre. Pour éviter le pire, ils mettent au point tout un processus d'hibernation : la dormance."

 

Bourgeon-PhotosLP Fallot.JPG
Photographie Louis-Paul Fallot, novembre 2014, Parc de la Gaudinière à Nantes

 

Voilà un joli mot "la dormance", et qui définie un processus  que l’on peut observer en ces moments d’automne dans la nature…Les textes en italiques sont des extraits du site linternaute.com


 "Dès que la température extérieure affiche une baisse et frôle les 12°C, les espèces végétales ralentissent leurs processus métaboliques tels que la photosynthèse ou la croissance. La température n'est pas le seul facteur extérieur responsable de cette dormance. La lumière a également sa part. Des pigments de la plante, les phytochromes, captent la lumière et calculent l'augmentation de la période nocturne. Par ces deux renseignements climatiques, les espèces végétales entrent dans leur phase de repos ; les feuilles tombent (pour minimiser les dépenses énergétiques), la sève ne monte plus dans les vaisseaux et les ébauches foliaires créées au printemps se parent d'une coque protectrice formée d'écailles : le bourgeon."