13.03.2013

En train et en images...


On traverse la Provence au ralenti avec le train des "Pignes", qui relie Nice à Digne.
D'où vient le surnom de cette ligne qui franchit vingt-cinq tunnels et une trentaine de ponts et viaducs ? Est-ce... parce que le train roule si lentement qu'on pourrait le suivre en ramassant les pommes de pin le long de la voie ?

Extrait de la présentation de l’émission sur Arte.fr

train des pignes,arte,de mer à monts,livre,éditions baie des anges,provenceIllustrations: Photographies extraites de l'ouvrage "De mer à monts"
Louis-Paul Fallot © Baie des Anges

Lire la suite

24.08.2011

Plaidoyer pour la Cigale

 

Ô fille de la terre au chant mélodieux !

Cigale, sage et bienfaisante,

Tu vis sans chair ni sang, de maladie exempte.

Que te faut-il encor pour ressembler aux Dieux ?

 

Anacréon, Poète Grec.

Cigales-PhotosLP Fallot.jpg

 

Elle ne chantera pas tout l’été, pour la simple raison qu’elle ne va vivre que quelques semaines !

La liste est longue des autres contrevérités de la fable de Jean de la Fontaine qui sans doute n’avait jamais vu de cigales.

 

 

La Cigale  s’alimente de la sève des arbres et n’est pas carnivore, se tait la nuit, etc.…Quand à la Fourmi, elle « exploite la Cigale, effrontément la dévalise » explique Jean-Henri Fabre dans ses Souvenirs Entomologiques .

J’ai  eu la chance et à deux reprises durant mes vacances,  de pouvoir les  observer  et  les prendre en photos.  J’ai voulu ensuite en savoir plus sur cette l’artiste « chantant » (...) La vie des Cigales reste encore méconnue du grand public mais aussi des provençaux   écrit Bernard Mondon dans sa  Petite Anthologie de la Cigale -Collection « CARRES DE PROVENCE » chez  Equinoxe.(…)  La Provence n’a pas l’exclusivité de leurs symphonies estivales poursuit-il dans le 1er chapitre. Les Cigales sont  des artistes internationales.  Ainsi j’ai appris qu’il existe  dans le monde plus de 4.500 espèces  dont  16 espèces différentes en France méditerranéenne. Les trois les plus connues sont la Cigale commune (Lyristes Plebejus), musicienne du peuple, Cigale grise (le  cacan des vieux provençaux) », la Cigale pygmée ou mignonne, ainsi que moins courantes, la Cigale rouge et la Cigale noire (cigalon). Je ne saurais que trop vous conseiller le  livre de Bernard MONDON, complet et  très bien illustré.

Petite Anthologie de la Cigale-Couv Livre.jpg

  

Et la fourmi alors? Que ce soit lors de sa longue vie souterraine ou de sa courte apparition qui nous enchante, c’est le principal prédateur de la Cigale…après l’homme!

Pour terminer ce billet en évoquant de nouveau le fabuliste - qui d’ailleurs ne fit qu’adapter un certain Esope - je vous invite à lire  la contre- fable  de Françoise Sagan qui fût  longtemps inédite. Mais pas plus que La Fontaine, écrit Christine Marcandier dans Médiapart, elle  ne donne de morale explicite à la fable. Aux lecteurs de la déduire de ces quelques vers fort contemporains qui offrent une satire décalée de la société de consommation. 

La symbolique de la Cigale est si forte qu'elle nous renvoie à nos propres représentations mentales, et à nos vies faite « d’ombre et de lumière ».  

 

 

 Cigales-PhotosLP Fallot (2).jpg

Cigales en Provence - PhotosLP Fallot

 

La Fourmi et la Cigale

 

La fourmi ayant stocké
Tout l’hiver
Se trouva fort encombrée
Quand le soleil fut venu :
Qui lui prendrait ses morceaux
De mouches ou de vermisseaux ?
Elle tenta de démarcher
Chez la cigale, sa voisine,
La poussant à s’acheter
Quelques grains pour subsister
Jusqu’à la saison prochaine.
« Vous me paierez, lui dit-elle,
Après l’oût, foi d’animal,
Intérêt et principal. »
La cigale n’est pas gourmande :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps froid ?
Dit-elle à cette amasseuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je stockais, ne vous déplaise.
- Vous stockiez ? j’en suis fort aise ;
Et bien soldez maintenant. »

 

Françoise Sagan

Publié avec l’aimable autorisation de Vincent Safrat et lu page 72 de la Petite anthologie de la Cigale.