Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.06.2015

L’exercice de la courte biographie

Dans le cadre de la préparation d’une exposition collective qui se déroulera cet été,  j’ai du rédiger un texte court de présentation artistique. Un exercice pas si facile mais qui m’a permis de revenir sur mon travail et  mes réalisations; être à la fois synthétique et précis tout en donnant à celles et ceux qui le liront un "portrait"  le plus fidèle possible.  Voici donc ce texte  tel que vous pourrez le lire sur la page de présentation de l’exposition Errance Artistique qui aura lieu à Le Rouret au mois de juillet.
 

 

biographie,errance artistique,le rouret



"Passionné de photo depuis l’âge de mes 20 ans, je m’intéresse à tout ce qui a trait à l’art et j’aime partager ma passion. Je ne suis pas un photographe de métier, je suis autodidacte et je pense – comme le disait Willy Ronis – que « La belle image est une géométrie modulée par le cœur ». Je suis originaire de Bretagne et réside à Cagnes depuis les années 1980. J’y ai remporté les premiers prix de concours réalisés par la ville, et en 2007, je signe « La nouvelle promenade de l’Hippodrome » qui illustrera les panneaux et cartes de vœux de la ville. Je publie en 2010 "de mer à monts", premier livre de la collection "Carte blanche et noire" consacrée à la photographie aux éditions Baie des Anges et dont je suis devenu le directeur artistique. Je signe régulièrement des couvertures pour des auteurs de cette maison d’édition. En 2014, je publie mon second ouvrage consacré aux artistes de la région dans "leur intimité artistique ". J’ai réalisé également des photographies pour les livres, affiches, dossiers de presse… de certains d’entre eux. Je participe chaque année en novembre au festival transfrontalier PhotoMenton ainsi que régulièrement à des expositions de collectifs d’artistes. Enfin, je publie des textes et photos sur Internet à travers mon blogue."

06.05.2015

Les fêtes de printemps à Cimiez

 

Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (8).JPG


Dans les Jardins des Arènes de Cimiez, se déroulent deux évènements populaires  qui  ont le point commun de fêter  le printemps: le "Festin des Cougourdons" et la "Fête des Mais".


 

Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (6).JPG



Le « Festin des Cougourdons » est la 1ère fête niçoise de l’année et se déroule dans l’oliveraie du Jardin des Arènes de Cimiez. Le nom de cette fête vient du temps où se déroulait un marché devant le monastère à l’occasion des fêtes  religieuses de l’Assomption et où l’on proposait aux pèlerins des « cougourdons ».


Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (1).JPG
Lutrin représentant « La Fête des Cougourdons » peinte par Clément Roassal   vers 1840
Photographie Louis-Paul Fallot

 


Ce légume atypique (famille des cucurbitacées)  non comestible fût introduit dans la région niçoise au 16ème siècle et  souvent utilisé (pour ses qualités imperméables) comme ustensile de cuisine, une fois vidé de ses graines et séché au soleil.


Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (3).JPG



Il inspira (et cela continue)  les artistes par ses formes originales...


Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (4).JPG



...et aussi son potentiel musical. Et si ces traditions ancestrales perdurent grâce à ces fêtes et à des groupes comme Nice La Belle (voir ma Note sur "La Vespa").


Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (5).JPG
Denise et Raymond du groupe Nice la Belle le 29 mars 2015 lors du Festin des Cougourdons
Photographie Louis-Paul Fallot



Elles inspirent également les artistes du 21ème siècle  comme Jérémy Taburchi qui présente au public cette année la première impression 3D d’un Cougourdon !

 

 

Festin des Cougourdons-PhotosLP Fallot (7).JPG
Sur le stand des éditions Baie des Anges, Jérémy Taburchi  et
 Stéphane Renaud
Photographie Louis-Paul Fallot

 

Si cette fête est très bon enfant et très conviviale  - comme toutes celles se déroulant en ce lieu - on lui donne pourtant aussi le surnom de "Festin des Reproches".  Car c’était l’occasion de rendre publics les griefs que les couples, ayant vécu, reclus au foyer, la longue cohabitation de l’hiver, voulaient vider. Cela devait se faire publiquement mais sans violence (autre que verbale) puis l’on invitait  le couple à la réconciliation. Les différents étaient alors "purgés" à l’occasion d’un autre festin, celui des Mais.  


24.04.2015

Mon livre "Objectif artistes", un an plus tard

 

Lancement du livre Objectif artistes-PhotosLC.JPG

Lancement du livre « Objectif artistes » à la villa Camélias le 12 avril 2014
Photographie Florence Canarelli

 

Il y a un an, en avril 2014, mon 2ème livre paraissait aux éditions Baie des Anges. J’ai ensuite participé à ce qu’il convient d’appeler la promotion de cet ouvrage photographique : salons du livre et festivals photographiques, rencontres auteurs  et présentation en librairies ou encore participations aux manifestations culturelles sur le stand de Michel, mon éditeur…C’est la belle aventure d’un livre qui continue après la parution de ce dernier: D’autres  moments privilégiés avec celles et ceux que l’on rencontre en présentant un peu de soi à travers ses livres. 
Mais « Objectif artistes » (1) n’est pas qu’un projet photographique qui me tenait à cœur et dont je ne savais d’ailleurs pas à l’origine qu’il se concrétiserait par la sortie d’un ouvrage. (2) C’est une histoire de rencontres et de partages avec d’autres artistes, et cette histoire là continue. J’ai d’ailleurs depuis et pour certains d’entre eux  réalisé (ou puisé dans mon archivage)   d’autres photos pour  leurs propres manifestations artistiques.  
C’est également une histoire d’amitié qui se poursuit avec celles et ceux qui étaient déjà des amis et avec ceux qui le sont devenus.
Depuis un an, j’ai aussi rencontré d’autres belles personnes que j’aurais avec grand plaisir associé à mon projet initial. S’il n’y aura pas je pense de  "volume 2"  sur cette thématique, il y a eu et aura encore de ces moments où une complicité se créé dans "l’intimité d’une création artistique".  
C’est tout  cela qui me comble de bonheur en écrivant ces lignes. Je voudrais y associer  celles et ceux qui m’ont aidé et encouragé dés le début à réaliser ce projet.

 

 (1) Présentation du livre sur le blogue dédié à la collection Carte Blanche & Noire.

 (2) J’ai réalisé – à la demande de l’éditeur – le « making-off » de ce livre qui raconte en texte et photos l’histoire de ce projet. Vous pourrez le lire en pages 34 et 35 de l’ouvrage « Objectif artistes ».