Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.03.2016

Un jour est né un blogue

anniversaire de ce blog,un blog revisité,10 ans
Un jour, est né un blogue. Une goutte d’eau dans la blogosphère,  encore moins  dans le monde d’Internet… et pourtant, ce n’est pas rien un blogue ! C’est même beaucoup pour celui qui  créa en mars 2006  "Le  Blog de Louis-Paul"  et qui vient d’en sauvegarder quelques presque 1200 parutions dix ans plus tard.









Le Blog de Louis-Paul est né  le 25 mars 2006 et il  se voulait un Carnet d’ici et maintenant  comme le sous-titrait le bandeau de l’époque. Sa création  fait suite à une première expérience, quelques mois auparavant avec un blogue dédié à  un village de Haute-Provence et à ses environs.

Deux années plus tard, j’écrivais  que "l’esprit de ce carnet n’a pas changé mais l’homme continue de  grandir dans cette  Nouvelle vie faite des petites choses qui font la vraie vie et de la gratitude de la Vivre ici et maintenant" et qu'il  "continue à découvrir le formidable outil de résilience qu’est l’expression artistique, partagée ici et sur d’autres sites qui ne sont pas que virtuels. "

Pour le cinquième anniversaire ,  je regarde - sans doute déjà étonné -  tout ce qu’il  contient. Pour illustrer une capture d’écran, je cite Jung, Sénèque, Aurèle, Matisse, Ronis… "des citations qui  révèlent beaucoup de toi, avec pudeur" écrit une amie des blogues dans la page des commentaires.

En  mars 2013, je publiais une mosaïque de quelques 5000 photos  publiées sur "Le Blog de Louis-Paul".  Mais ce dernier, s'il fait la part belle à l'image n'est pas un blogue sur la photographie. J’évoquais d'ailleurs dans cette même Note un autre anniversaire  à venir quelques mois plus tard. L’histoire d’une trop grande souffrance mais aussi et surtout le début d’une résilience; des pages d'écritures  intitulées  mes mercis de nouvelle vie.

En 2015, j’écrivais en réponse à une question posée sur la pérennité  des blogues:  "Je ne trouve pas dans les autres réseaux sociaux ce que continue à m’apporter mon blogue et ceux que je consulte régulièrement."  C’est là sans doute l’une des raisons qui explique  que  "Le Blog de Louis-Paul" existe toujours, dix années après sa création. Et si je n’aime pas trop  les qualificatifs  réducteurs  ou qui vous  enferment  dans une catégorie (photographe, blogueur  et même artiste…),  je veux bien revendiquer ici et sans je l’espère paraitre présomptueux celui d’auteur.  Auteur de ce blogue et aussi auteur qui essaye de l’être  le mieux possible de sa vie.

Merci à toutes celles et ceux qui partagent  un peu de tout cela ici.


Louis-Paul, le 25 mars 2016 

 

 

18.03.2016

Autour du poème Liberté (Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue)

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (2).JPG



Du film culte d’Alain Resnais - Mon oncle d’Amérique - où des vers du poème sont récités à  la chanson - sur une musique signée de Marc Lavoine et Richard Mortier  - de l’édition 2016 des Enfoirés pour les Restos du coeur , on ne compte plus les déclinaisons du célèbre poème de Paul Eluard.  Et  ce poème a une résonnance particulière  dans la France d’après janvier et novembre 2015. A Biot – au musée Fernand Léger-  une exposition retrace l’histoire de ce poème à travers l’amitié entre les deux hommes.

 

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (3).JPG

 
Ces trois photos sont celles d'une seule œuvre: "la tapisserie exposée et réalisée d’après Liberté, poème-objet édité par Pierre Seghers en 1953. Basse lisse, point d’Aubusson, tissé en avril 1963 dans les Ateliers Tabard Frères et sœurs, Aubusson. Donation de Nadia Léger et Georges Bauquier en 1969. Misée national Fernand Léger." (Texte de l'exposition)


Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (4).JPG


Ce poème d’Eluard fait partie d’un recueil clandestin "Poésie et vérité 1942"  et devient l’un des emblèmes de la Résistance. Il sera édité en 1945 par Les Editions de Minuit. 



"En juin 1942, paraît à Alger, dans la revue Fontaine, créée par Max-Paul Fouchet, un poème signé Paul Eluard et intitulé Une seule pensée. Tout au long des vingt et une strophes et jusqu’au vers final qui livre le thème du poème, la liberté, le poète semble s’adresser à une femme, qu’on devinerait être Nusch, sa compagne de l’époque. Eluard racontera plus tard : « Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté...»(...)"  

Extrait du texte Liberté, 1942 - Poème de résistance



poème,liberté,fernand léger,musée,biot,pierre seghers,isabelle servol,paul éluard
Liberté, Paul Eluard, non daté, manuscrit,
encre sur papier quadrillé

Saint-Denis, musée d’art et d’histoire


 
En 1953, un an après la mort du poète, l’éditeur  Pierre Seghers sollicite Fernand Léger pour réaliser une édition limitée et illustrée  de Liberté. Le livre  est tiré à 226 exemplaires et  connaît un succès immédiat. Il se présente comme une grande frise enluminée, pliée en accordéon, qui peut être feuilletée ou déployée en volume. (extrait texte de l’exposition)


poème,liberté,fernand léger,musée,biot,pierre seghers,isabelle servol,paul éluard


En 2015, le musée national Fernand Léger a pu acquérir la première édition de ce précieux ouvrage. 
On peut encore  (expo prolongée jusqu’au 21 mars)  voir à Biot au Musée Fernand Léger  l’exposition "Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue"   et "consacrée à l'amitié qui a lié le poète Paul Eluard à Fernand Léger et à leur commun engagement pour un art vrai, à la fois réaliste et poétique."

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (5).jpg


J’ai pris les photos illustrant cette Note le 6 mars 2016. Ce jour-là  s’est aussi déroulée  - dans le cadre des manifestations du Printemps des Poètes - une  mise en espace  "Autour du poème Liberté" avec Isabelle Servol  et la Compagnie Théâtre de Lumière ainsi que les Studios Actuels de la Danse. Le tableau "Les Constructeurs"  (Huile sur toile 300 x 228 cm)  que l’on voit sur le mur fait partie de la collection permanente du musée Fernand Léger.

 

Autour du poème Liberté. Paul Eluard et Fernand Léger  (6).jpg
Photographies Louis-Paul Fallot, Musée Fernand Léger le 6 mars 2016


 

 

LIENS:

Le site du musée national Fernand Léger à Biot

Le fond Paul Eluard au musée d’art et d’histoire de St Denis

"Au rendez-vous allemand" de Paul Eluard  aux Éditions de Minuit

Le site de La Compagnie du Théâtre De Lumière

Le site des Restos du cœur