Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.10.2015

Ambiance premier jour à Mouans-Sartoux (Festival du Livre)


Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (7).JPG


Vendredi, début d'après-midi: La pluie qui  tombe sans la moindre accalmie  empêchera  Amélie Nothomb de dédicacer ses livres sur le parvis du cinéma La Stada…On se bouscule donc  à l’intérieur  mais dans une ambiance bon enfant. (Sourire, j’ai failli écrire "pétillante") .

 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (6).jpg

 

 

 D’ailleurs, le vendredi à Mouans-Sartoux, c’est surtout le jour des enfants qui viennent, cahier à la main, découvrir d’autres livres que ceux des salles de classe et surtout rencontrer leurs auteurs. Et c’est une ancienne écolière "subjuguée par la magnificence des ouvrages alignés sur les étagères d’une bibliothèque" qui créera des années plus tard ce Festival devenu évènement national.  A la base, c’était un festival dédié au livre » rappelle Marie-Louis Gourdon  avant de poursuivre : On s’est naturellement ouverts sur les débats puis progressivement, on s’est appuyés sur la musique, le théâtre, le cinéma qui sont des arts dont l’écriture est littéraire. (1)


Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (5).jpg



L’art. Celui  de Franta (2)  illustre à merveille le thème de cette 28ème édition présidée par Edgar Morin : l’autre comme moi. 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (1).jpg

 

Cela fait plusieurs années que j’accompagne Michel Bounous (3) le vendredi, (1er jour du Festival). J’y retrouve avec grand plaisir des auteurs et éditeurs que je connais bien (3) et y fait toujours de belles rencontres comme cette année, l’équipe du magazine Ressources qui vient de publier son premier numéro et dont le fondateur est un ami des blogues. (4)


Vous trouverez avec ce lien l’ensemble de la programmation de ce Festival : lefestivaldulivre.fr

 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (2).JPG

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (3).jpg

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (4).jpg

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (8).jpg

Festival du Livre de Mouans-Sartoux 2015
Photographies Louis-Paul Fallot




(1) Extrait du Journal du Festival distribué en version papier durant les 3 jours de la manifestation et que l’on peut aussi retrouver en version numérique.

(2) Exposition "Face à l'Homme ». Franta est le premier artiste à être invité par le Comité pour présenter in situ ses œuvres, en collaboration avec la Galerie Bogena de St Paul de Vence.

(3) Parmi les nombreux auteurs, ceux de la région présentés par des éditeurs  regroupées en association des éditeurs Alpes Côte d'Azur, présidée par Michel Bounous

(4) sansadjectif, le blogue de Stéphane

 

13.08.2015

De la page à la plage

 

Lire à la plage-PhotosLP Fallot.JPG
Lire à la plage mais quoi et comment?
Photographie Louis-Paul Fallot, été 2015


« Pas si facile, de lire sur la plage. Allongé sur le dos, c’est presque impossible. Le soleil éblouit, il faut tenir à bout de bras le livre au-dessus de son visage. C’est bon quelques minutes, et puis on se retourne. Sur le côté, appuyé sur le coude, la main posée contre la tempe, l’autre main tenant le livre ouvert et tournant les pages, c’est assez inconfortable aussi… »

Voilà pour la version des "plaisirs minuscules"  de Philippe Delerm. Plus récent,  l’enquête publiée sur le blogue du voyage en ligne Opodo sur les comportements de lecture des européens pendant l'été. On y apprend que c’est à la plage que 46% des européens aiment  lire en été. Mais aussi que 75% des lecteurs préfèrent la version papier à celle dite digitale.

Moi j’aime bien lire à la plage mais des revues ou bien un livre au format poche. Celui de l’illustration de ce billet, nous dirons qu’il est là pour la photo.  L’essai d’un "pavé" sur les galets ne fut pas satisfaisant et pour tout vous dire, c’est le genre de bouquin où vous devez avoir un dictionnaire pas loin… Pas évident à moins de concilier le livre en version papier et  le Littré (ou autre dico) numérisé !

L’autre problème "majeur" du livre à la plage reste de le ramener en bon état à la maison. Le papier d’imprimerie n’apprécie pas la serviette humide et chargée de sel marin. Le sac offert par le libraire du coin à l’achat du livre sera beaucoup plus utile que le carton de livraison d’un achat en ligne pour préserver l’ouvrage dans le panier de plage.    

Enfin, saluons les initiatives qui permettent de trouver son plaisir de lire sur la plage même. Ainsi  le département de la Seine-Maritime qui installe depuis 10 ans ses cabanes Lire à la Plage, de vraies mini-bibliothèques avec une sélection d’ouvrages pour tous choisi par la médiathèque. Ou encore à Nice avec les Cabanes bleues sur 3 plages  et un accueil du public assuré par le personnel des bibliothèques municipales de la ville.