Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.02.2016

J’ai lu "L’orange sanguine"

L'orange sanguine-couv.JPGL’histoire se déroule dans l’île de la Réunion;  une enquête policière suite à un meurtre dans l’agence régionale d’une très grande entreprise publique spécialisée dans les télécommunications.
Cette dernière s’essaye par ailleurs à sortir d’une grave crise managériale ayant entrainé en métropole des évènements tragiques - comme des suicides de collaborateurs -  et une ambiance délétère.  Et de là vient le malaise (pour ne pas écrire mal être) qui a perturbé mon début de lecture, ayant vécu personnellement cette période dans une entreprise cousine de celle de cet opérateur.
Heureusement, le décor des lagons et les sentiers montagnards ainsi que la tournure résolument polar du livre m’a très vite ramené dans le côté enquête et la suite de ma lecture  fut  très agréable.
Très vite et au-delà des faits, l’auteur nous permet de bien identifier les protagonistes de ce roman à commencer par le capitaine Jean-Pierre Vidal qui devra résoudre cette énigme policière mais aussi essayer de retrouver une vie personnelle plus sereine.
La lecture du livre est aisée, et il y a même à la fin  un petit lexique nous familiarisant avec l’exotisme des expressions créoles.
J’ajoute que j’attache dans mes choix de lecture une importance non négligeable à la présentation de l’ouvrage et que celle de "L’orange sanguine" est particulièrement réussie. Assurément, le livre attirera l’œil tant par sa  photo de couverture que par la  lecture de la 4ème !
Après avoir travaillé à La Réunion qui lui a inspiré ce premier roman, l’auteur est revenu dans son pays natal qui est aussi celui du capitaine Vidal. Alors, cher Laurent, à quand un deuxième opus du côté de Guérande ?

 
L’orange sanguine de Laurent Fréour, les éditions Chapitre.com
ISBN: 979-10-290-0396-7

 

 

03.10.2015

Ambiance premier jour à Mouans-Sartoux (Festival du Livre)


Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (7).JPG


Vendredi, début d'après-midi: La pluie qui  tombe sans la moindre accalmie  empêchera  Amélie Nothomb de dédicacer ses livres sur le parvis du cinéma La Stada…On se bouscule donc  à l’intérieur  mais dans une ambiance bon enfant. (Sourire, j’ai failli écrire "pétillante") .

 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (6).jpg

 

 

 D’ailleurs, le vendredi à Mouans-Sartoux, c’est surtout le jour des enfants qui viennent, cahier à la main, découvrir d’autres livres que ceux des salles de classe et surtout rencontrer leurs auteurs. Et c’est une ancienne écolière "subjuguée par la magnificence des ouvrages alignés sur les étagères d’une bibliothèque" qui créera des années plus tard ce Festival devenu évènement national.  A la base, c’était un festival dédié au livre » rappelle Marie-Louis Gourdon  avant de poursuivre : On s’est naturellement ouverts sur les débats puis progressivement, on s’est appuyés sur la musique, le théâtre, le cinéma qui sont des arts dont l’écriture est littéraire. (1)


Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (5).jpg



L’art. Celui  de Franta (2)  illustre à merveille le thème de cette 28ème édition présidée par Edgar Morin : l’autre comme moi. 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (1).jpg

 

Cela fait plusieurs années que j’accompagne Michel Bounous (3) le vendredi, (1er jour du Festival). J’y retrouve avec grand plaisir des auteurs et éditeurs que je connais bien (3) et y fait toujours de belles rencontres comme cette année, l’équipe du magazine Ressources qui vient de publier son premier numéro et dont le fondateur est un ami des blogues. (4)


Vous trouverez avec ce lien l’ensemble de la programmation de ce Festival : lefestivaldulivre.fr

 

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (2).JPG

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (3).jpg

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (4).jpg

Festival livre Mouans-Sartoux-PhotosLP Fallot (8).jpg

Festival du Livre de Mouans-Sartoux 2015
Photographies Louis-Paul Fallot




(1) Extrait du Journal du Festival distribué en version papier durant les 3 jours de la manifestation et que l’on peut aussi retrouver en version numérique.

(2) Exposition "Face à l'Homme ». Franta est le premier artiste à être invité par le Comité pour présenter in situ ses œuvres, en collaboration avec la Galerie Bogena de St Paul de Vence.

(3) Parmi les nombreux auteurs, ceux de la région présentés par des éditeurs  regroupées en association des éditeurs Alpes Côte d'Azur, présidée par Michel Bounous

(4) sansadjectif, le blogue de Stéphane