Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.10.2011

Inaugurer la transparence (Roberto Juarroz)

 

Inaugurer la transparence-PhotosLP Fallot (3).jpg


Pour Octavio Paz, chaque poème de Roberto Juarroz est une surprenante cristallisation verbale : le langage réduit à une goutte de lumière (Source Wikipédia).
Transparence est le thème ce mois du Défifoto. J’ai écrit, pour accompagner la photo publiée, un extrait de ce poème "Inaugurer la transparence". En voici l’intégralité, avec pour illustration les quatre photos prises spécifiquement pour ce thème. Je serais absent des blogues quelques jours, je vous dit à bientôt. Merci de votre fidélité, de vos passages et de vos mots.

 

 

 Inaugurer la transparence

Inaugurer la transparence,
voir à travers un corps, une idée,
un amour, la folie,
distinguer sans obstacle l'autre côté,
traverser de part en part
l'illusion tenace d'être quelque chose.
non seulement pénétrer du regard dans la roche
mais ressortir aussi par son envers.

 

roberto juarroz,transparence,poème,photo

 

 
Et plus encore:
Inaugurer la transparence
c'est abolir un côté et l'autre
et trouver enfin le centre.
Et c'est pouvoir suspendre la quête
parce qu'elle n'est plus nécessaire,
parce qu'une chose cesse d'être interférence
parce que l'au-delà et l'en-deçà se sont unis;

roberto juarroz,transparence,poème,photo

 


Inaugurer la transparence
c'est te découvrir à ta place

Roberto Juarroz, poésie vertical

roberto juarroz,transparence,poème,photo

Transparence Défifoto octobre

 Photographies Louis-Paul Fallot - 2011

 

 

 

LIENS:

- Le site de Roberto Juarroz

- Transparence, thème d'octobre du Défifoto

31.08.2011

A l’ombre (ou la lumière) du platane

alcoolisme,abstinence,dominique w

 

Un texte de Dominique W

 

A l’ombre (ou la lumière) du platane

A quelques heures de mes sept saisons en abstinence (1) , je me suis assis sur un banc à la couleur bleu ciel. Le vent se frayait un passage à travers les feuilles, pour aller se perdre peut être, se poser ailleurs sûrement ou tout simplement mourir contre une façade gris claire d'une vieille bâtisse encore debout malgré les avanies du temps qui passe. Une musique se précisait entre les feuilles, un chant mélodieux passait par un trou au milieu d'un vieux platane.
J'étais assis, heureux, le visage caressé par le soleil, assis au même endroit où dans un temps passé et pas si lointain, je gisais ivre mort.

Lire la suite

13.06.2011

Besoin de mer

 

 besoin de mer,hervé hamon,méditerranée,photo,mer

 

 

Oui, j’aime la Méditerranée. Rien n’y fait défaut à mes yeux sauf l’estran. Je ne m’habitue pas à cette mer constamment haute, j’ai le sentiment de ne l’avoir pas « méritée », de ne l’avoir pas guettée, attendue, d’en ignorer la face cachée. Il ne me suffit pas de m’immerger pour réparer l’anomalie ; j’aimerais marcher, marcher au fond de la mer.

Hervé Hamon, Besoin de mer, page 104, collection POINTS

 

Lire la suite